La chose
de Yoan Boucher



Il regarda du bas de l'escalier ses innombrables marches menant au grenier, et à la fin de celui-ci se dresse une immense porte.Quelque chose qu'il n'explique pas le poussait a entravé cet interdit posé par ses parents maintenant disparu. Cette chose le poussait inévitablement en haut de cet escalier jusqu'au moment ou il se retrouva devant la porte.La porte, pour lui, l'ultime étape avant la découverte de l'inconnu .Il commençât a tourné la poigné, puis craquement se fit entendre, signe que le verrou sauta. Il l'ouvrit et elle émit un insoutenable grincement comme pour éviter qu'il rentre.Une fois celle-ci dépassé, il découvrit un horrible univers gris, lugubre, maussade, un univers qui n'inspire en rien confiance.

C'est alors qu'en fouillant, il aperçut deux figurine qu'il n'avait jamais vu dans son enfance.il les regarda plus approfondissement mais cet épaisse poussière grise l'empêchait de les voir.

En voulant les nettoyer, il vit la poussière ne pas s'enlever, et rester coller.il se dit que c'était leur charme est les posa sur sa cheminée.

En se réveillant, le lendemain, stupéfait la chose qu'il appelait poussière c'était propagé presque dans tout le salon.il regarda a nouveau, mais non c'était bien vrai l'indescriptible chose grise se propageait.pris de panique, il jeta tous les objets contaminé.se pensant débarrassé, il alla cherché son pain comme tous les matins.

En revenant, il était ravi, rien n'avait changé.la journée se passa sans aucun problème, et il retourna dormir.

Pendant la nuit, il vu cette horreur, se propager, elle se tenait debout en forme de colonnes tous les objets qui se trouvait en son contact se retrouva comme elle.

Pris dans le vif, il pris son bâton est commençât a la frappé, mais c'est alors qu'elle se propageât sur son bâton, et même sur lui, raid il tomba par terre, et ne se releva pas.

Et dans une maison, sur la cheminée se trouvent, trois figurines.


Retour au sommaire