Si petit est le monde

 

Le jeune homme au Walkman marchait le long de la nationale. Nullement dérangé par le flot des quelques moteurs nageant vers le salut. La musique forte d'un groupe de heavy-rock flottait dans les airs, mêlée à la brume et à l'obscurité matinale. Un chat revenant de la chasse une souris dans la gueule le croisa et s'enfuit, étonné de découvrir un être si étrangement perdu. L'animal rentra chez lui fier de sa prise, désireux de faire à sa maîtresse une belle surprise. Il trouva Isabelle sur son bureau, occupée à une tâche qu'il ne comprenait pas. Déçu, il lâcha sa victime et sauta sur les genoux de son aimante. Plongée dans ses comptes et ses soucis de factures elle passa machinalement ses doigts dans la chaude fourrure. Le téléphone sonna, le chat sauta sur le sol, et elle alla décrocher, libérée du poids du fidèle animal. Sa meilleure amie Nadège au bout du fil l'appelait sans savoir pourquoi. Le petit ami de Nadège plongeait depuis deux ans dans l'alcool comme d'autres plongent dans une piscine. Rentré chez lui, Christophe avait attrapé une bouteille de whisky au vol et avait commencé à éponger la bibine. Il se demandait pourquoi sa copine lui criait dessus. (Cela lui faisait mal à la tête). Il sortit donc pour aussitôt entrer au café "Le Barbu". La serveuse le vit arriver et refusa de le servir. Claire travaillait ici le soir après ses cours ; sa mère à l'attention sélective ne lui ayant jamais rien donné d'autre que la vie, ni argent, ni amour. Elle alla servir trois jeunes qui venaient de s'asseoir. Geoffrey, Aude et Brice sortaient juste du cinéma. Geoffrey et Aude avaient plus inspecté les détails de leurs yeux que les jambes de Kim Basinger sur le grand écran. Une Idylle naissait. Brice mal à l'aise, un peu jaloux essayait de ne pas y penser. Une Haine naissait. Il avait l'habitude de mentir, mal, mais il ne s'en apercevait même pas. Comme la fois où il discutait avec Grégoire de Mozart, lui qui n'avait jamais écouté que Dire Straits ou Queen. Grégoire voyait qu'il n'était point érudit mais ne protesta pas. Il faut dire que Grégoire, un peu timide, ne veut fâcher personne. Même pas sa sœur. Rosalie n'étant pourtant pas facile. Ses caprices d'amour étant célèbres dans son Lycée. Chaques vacances, elle partait dans les Alpes se procurer une amourette ou deux pour patienter jusqu'à la rentrée. David en avait justement fait les frais et avait mis jusqu'à Noël pour se consoler. C'est en effet entre la St Sylvestre et le Jour de l'An, entre le sixième et le septième coup de minuit que lui et Charlotte s'embrassèrent pour la première et dernière fois. Sept heures plus tard, sa R5 fut retrouvée sur le bas-côté d'une nationale encastrée dans un poteau de béton. Elle, avait le cou rompu. Elle n'était pas partie seule et avait emporté avec elle un piéton matinal. Son Walkman diffusait encore Stairway to Heaven à côté de son corps disloqué.

Fin

sommaire