Noises Bob obsesion
de Pik Pokett



Monsieur Bob n'aimait pas grand'chose. Surtout, il avait horreur de tout ce qui faisait du bruit. Il n'aimait pas les enfants, par exemple, ni les animaux. Il ne supportait pas non plus les cris et détestait les rires. En fait, Monsieur Bob n'aimait qu'une seule chose : le silence.

Ces dernières années, il s'était entièrement consacré à vaincre le bruit. Il y passait tout son temps libre. Il avait commencé par s'équiper individuellement : chaussures à semelles de crêpe, casque anti bruit, boules quiès. Il avait éliminé de sa garde-robe tous les vêtements dont le tissu frottait avec un bruit agaçant. Mais cela ne suffisait pas.

Progressivement, il avait transformé son appartement. Les fenêtres à double vitrage avaient apporté un soulagement certain. Toutefois, en y prêtant attention, il parvenait toujours à deviner les bruits de la rue. Alors il avait installé de lourds rideaux de velours. Puis il s'était attelé aux murs, qu'il avait recouvert d'un revêtement acoustique, puis au sol, puis au plafond, puis il avait calfeutré tous les interstices susceptibles de laisser passer le moindre décibel. Il se débarrassa de son téléphone, de son réveille-matin. Enfin il termina par les appareils électroménagers, qui lui donnèrent bien du souci, surtout la machine à laver.

Il arriva qu'un jour Monsieur Bob n'entendit plus rien. En prenant garde à ne pas faire crisser le cuir, il s'installa confortablement dans son fauteuil pour écouter. Rien. Il avait beau tendre l'oreille, il n'y avait rien d'autre qu'un silence parfait, grandiose, enivrant. Un instant, il songea à se servir un verre de fine pour fêter sa victoire, mais l'idée du tintement inévitable que ferait le verre sur la table basse le fit renoncer. Tout compte fait, c'était si bon comme ça !

Mais son oreille aiguisée finit par identifier un bruit mécanique, sourd, répétitif, qui s'accélérait. Bam bam, bam bam, bam bam, bambambambambambambam... systole auriculaire droite, diastole, systole ventriculaire droite, diastole : Dans les poumons ! Bam !
Il était impossible d'arrêter ça. Il n'y avait rien à faire. Et Monsieur Bob ne pouvait plus penser à autre chose ! Systole auriculaire gauche, diastole, systole ventriculaire gauche, diastole : dans la crosse aorte ! Bam !

Monsieur Bob mit un coussin sur ses oreilles. Ca ne changeait rien. Il l'appuya sur son cœur. Ca ne changeait rien non plus. Le bruit était toujours là ! Et pour toujours ! Alors Monsieur Bob mit le coussin sur on visage, pour étouffer ses pleurs.


Retour au sommaire