Mademoiselle Jacky
de Patrick Arduise



Qu'est-ce qu'il hallucine ce gros lard d'inspecteur Refoule-du-goulot ? Que je vais lui cracher ce qui m'excite ? Et mademoiselle Jacky par ci et mademoiselle Jacky par là… et monsieur votre (illustre) père n'apprécierait pas… et gna gna gna…
J'ai horreur des types qui ne se taillent pas les poils du nez, lui, il exhibe un long courrier obscène qui lui tombe en piqué et qu'on a envie d'attraper au vol, histoire de le mener par le bout du…
Monsieur l'inspecteur Refoule-du-goulot veut savoir la vérité, rien que la vérité - « crise de psittacisme délirant », conclurait chère maman, élémentaire ma grande chérie ! Moi je voudrais que quelqu'un m'explique comment on peut avoir la soufflante tellement ruinée qu'en comparaison la ménagerie du zoo de Vincennes c'est le rayon parfumerie des Galeries Lafayette !
Après ce qui est arrivé…
Même qu'il a l'air embarrassé monsieur l'inspecteur Soufflante d'Enfer que je n'enlève pas mon Walkman pour répondre à ses investigations (comme il dit) - pendant que j'orgasme des feuilles avec « Begin to become, ta da da toum… », le dernier tube de Gerald Kish - arrête pas de me tourner autour en matant mon décolleté vertigineux - vieux vicieux. Pas tous les jours qu'il doit avoir la chance inouïe de baver devant presque dix-huit étés de chair fraîche rissolée pile et face au soleil d'Ibiza - cadeau en ultime recours de cher papa ? - gambettes épilées à la cire d'abeilles tropicales - une bombe de sexe - serait étonné de la quantité de mégatonnes…
Mate autant mes cuisses, ça le change de grosse Bobonne qui le mène par le bout du… à la maison - ça lui hisse les couleurs… « ferré » comme un poisson dans son bocal, diagnostiquerait chère maman, crinière rousse instinctivement rejetée en arrière et soupir ronronnant en sus - « si seulement ma grande chérie tu cessais d'asticoter tout ce qui se trimballe avec un phaaallus entre les jambes… »
Dégouline de tous les pores monsieur l'inspecteur Refoule-du-clapet, crâne encaustiqué, cinquante balais qui ont semé leurs poils à tous vents, auréoles aussi larges que l'Australie aux aisselles de la chemisette bleue Pacifique soldée au Monoprix du coin.
- Reprenons depuis le début mademoiselle Jacky… si vous ôtiez cette oreillette ?
Et que j'étreigne mon portable ?
Et si je me déshabillais, moi, hein ? Mais pas trop vite - Juliette Gréco, idole préhistorique de chère maman - histoire de voir ta face cramoisie fondre dans le bocal ? Moi on ne m'a pas comme ça, il faut savoir me posséder… me désirer, ééé…
- Inutile de nier mademoiselle Jacky, monsieur votre (illustre) père m'a informé…
- Non, pas un cousin - que c'était, comment dire, un proche de la famille - (surtout de chère maman !).
- Pelletier Maxime, vous connaissez ?
Est-ce qu'il préfère les blondes ou bien les rousses ?
- Cessez de chantonnez mademoiselle Jacky !
Très bien et si je me déshabillais aussi ?
- Et quel rapport vous entreteniez avec le dénommé…
Uui, uui, le chevalier Pelletier, jeune apollon aux yeux virils, style musclé dans son genre masculin !
Rapport avec le ci-devant chevalier ? Naturellement vous faites allusion aux relations de camaraderie que nous entretenons de conserve ? Interrogez chère maman monsieur l'inspecteur Aquilon-pestilentiel !
Chère maman se targue toujours d'acquérir un « ascendant sémantique » (comme elle dit) sur l'interlocuteur qui cherche à la coincer (sauvagement, de préférence) - ses fameuses théories psy, élémentaire, mon cher Wawinspecteur, c'est son job…
Certes, la fourrure parfumée du torse velu du dit chevalier nous émeut, nous titille, nous électrise, nous fout la transe… voili voilou… depuis - notre retour de Suisse, chère maman et moi. Et je crois que je ne lui suis pas indifférente au sus-dit Maxime Pelletier, oui, rejeton de bonne famille, irréprochable, milieu bourgeois solidement sordide, destiné à embrasser une brillante carrière d'avocat comme mon (illustre) papa, exact et poil au bras, monsieur l'enquêteur Infraction-de-la gueule…
Chevalier Pelletier, féerique brun au regard d'azur à tremper les strings dans les conduits des cheminées distinguées, c'est bien l'aveu de chère maman malgré, ma grande chérie, qu'est-ce que tu n'irais pas t'imaginer, le fossé infranchissable des générations…
- Des informations complémentaires ?
Chère maman ne porte jamais de dessous, itou Marilyn - deuxième idole préjurrassique dont elle raffole, la pauvre - encore si jeune, si désirable, croirait jamais qu'elle est nantie de… « jolis globes de satin étoilés de pourpre » selon un fragment de poème prétendument apocryphe exhumé par le dénommé Maxime Pelletier - une poitrine gonflée d'inassouvissement - silhouette à peine enrobée à perdre haleine, légères rondeurs assez maternelles pour consoler un jeune chevalier avide de connaître la vie… d'inhaler des parfums interdits…
Calomnie ? Et Phèdre, monsieur l'inspecteur Bouche-d'égoût ? Non je ne lui raconte pas, à ce cloporte nauséabond, pas la cervelle assez molle…
Et votre divin papa pendant ce temps-là ? Est en bas et fait du chocolat… ténor du barreau qu'on astique d'(illustre) père en fils, dynastie du droit, glaive de la justice incarné en un seul symbole, une seule ligne de conduite - et plusieurs de coke - orgies romaines, patriciens et patriciennes, esclaves consentantes enchaînées et déchaînées, chère maman nue et ligotée avec des foulards Hermès carmin renversé, déesse offerte à ses (mauvais) sujets - irruption accidentelle et imprévue de Jacky mon petit poussin qu'est-ce que tu fabriques ? Tu ne dors pas mon cœur ? Où est cette salope de nounou ? Voyons elle est en train de se faire…
Emancipation orale avant l'heure - monsieur l'inspecteur Senteur-de-décharge - acquise à dix ans, je sais c'est précoce. On ne naît pas enfant unique de privilégiés sans privilèges. Ça octroie des droits tordus.
- On jouait mon petit poussin, des jeux de grandes personnes, tu sais c'est pas pareil… maman t'aime toujours… tu comprends, tu n'es pas jaloux ? Sera notre secret, rien qu'à nous deux mon doudou… toi aussi, poussin adoré, tu peux téter maman de temps en temps, mais comme un poussin…
Moi aussi j'adore jouer avec Maxime Pelletier. Mon chevalier Pelletier au panache dressé… avec toutes ces pétasses qui se pâment devant…
Soufflez votre élixir de putréfaction plus loin, monsieur l'enquêteur - boirais bien un Swcheppes Tonic frappé - fait chaud, ça ruisselle - une éternité qu'on se répand - pourrait pas ouvrir une fenêtre ? - si je croisais les jambes plus haut ? Si j'exhaussais ma minijupe en peau de serpent bicolore de rocher ? Comme ça ?
Maxime il donnerait n'importe quoi pour que je l'exauce… mais pas trop vite, il faut savoir me désirer, ééé… mon brave chevalier Pelletier…
Si je connais une certaine Chloé Delorme ? Cette Pin-up de bazar ?
Meilleure amie, t'as qu'à croire, monsieur l'inspecteur Fragrance-d'ordures, blonde platine décalcomanie de Jude Box, oui, de Maxime Pelletier itou.
Quels (hum) rapports entre z'eux deux ?
Demandez à l'intéressée, monsieur Refoule-du-goulot. Le salaud. Sa « girlfriend » ? Il en est capable.
Tu sues à grosses gouttes, tu les imagines, monsieur l'inspecteur Soufflante extraterrestre, petite pétasse de Monoprix et lui héritier de la Hotte, fricoti fricota… Chère maman trahie par son jeune amant incestueux ! Trahie, tragique, monsieur l'enquêteur Crème-de-chiottes, tragique ! Enlever mon oreillette ? Et pour quelle raison vous prie-je ?
Où me trouvais-je, le jour du ?… banal, banal… en cours de gym à cette heure-ci, z'avez qu'à vérifier… d'ailleurs… oui… revenons à nos moutons, au preux chevalier Pelletier… qu'est-ce qu'il a déclaré le salaud ? Que je le torturais ? Quid ? Que je me livrais à des actes sadiques sur la petite personne du chevalier Pelletier ? Gloups ! Le vocable semble excessivement superfétatoire, non ? En redemandait, il aime ça vous savez monsieur l'inspecteur Refoule-du-goulot. Education raffinée, pourriez pas comprendre. Le prépare au bas-chaud, à ma façon… des épreuves… doué mon chevalier Pelletier... mais on s'égare… chaque épreuve réussie mérite une récompense - une babiole - le doux parfum d'une épaule, une esquisse de baiser… Par exemple, le ci-devant Chevalier devait photographier mon profil gauche… qui lui rappelle chère maman et ses taches de beauté entre les… ou une promenade, avec règles du jeu… on jouait voyons, monsieur l'inspecteur Infection-ambulante, vous pigez ? A Colin Maillard ? Avec un foulard Hermès carmin renversé ?
Non, ne lui connassais pas d'ennemis à cette connasse de Chloé Delorme, pour tout dire, la connassais pas… enfin pas depuis longtemps… c'est-à-dire tirelire ? L'ai peut-être croisée par inadvertance, est-ce que je sais ? A une surboum, à la terrasse du Saint-James, ou à la morgue ? Avec qui ? En compagnie du dénommé Maxime Pelletier ? Possible, m'en souviens pas…
Des photos, qué photos ? Du cadavre dénudé de cette roturière de Chloé Delorme baignant dans son sang ? Etranglée lentement avec un foulard mouillé ? Qué foulard ? Morbide, monsieur l'inspecteur Haleine-de-catacombes, morbidous et obscèssionous.
Hein ? Pas mal foutue la jouvencelle ? Blondasse imberbe… Forcée ? A l'aide d'un objet contondant ? Ah ? Vraisemblablement vierge avant sa mort, d'après le rapport du légiste ? Qu'est-ce que vous voulez que ça m'émeuvousse ?
Montrez les-y au chevalier Pelletier Maxime, ça l'impressionnoussera radical. A le cœur si tendre… si vous le voyiez renifler comme un chiot quand il reçoit son sussucre… me demande s'il ne préfère pas les blondes ?
Arrête de me regarder comme ça monsieur l'inspecteur Refoule-du-goulot… avez mené votre enquête jusqu'en Suisse, à la clinique Davos ? Traitement hormonal depuis la puberté ? A quel sujet ? Chère maman obligée de reconnaître ? Pour elle ? Coûte bonbon entre parenthèses ? A cause qu'elle ménopause ? Peur du scandale pour mon (illustre) père ? Un certificat médical me dispensant à vie d'éducation physique… pour insuffisance cardiaquous ? Attendre la majorité pour l'intervention ? La transformation ? Ça t'excite monsieur l'inspecteur Refoule-du-goulot de me déshabiller devant toi ? Pas une raison pour m'arracher mon Walkman comme un sauvage…


Retour au sommaire