Insomnie
de Olivier Rémy



Il avait essayé le côté gauche, le côté droit (celui de son cœur), il s'était mis à plat ventre, avait mordu son oreiller, étouffé un sanglot de rage, essuyé une larme de regret. Il était maintenant sur le dos, les yeux grands ouverts sur la lisse et étouffante obscurité qui suintait du plafond, de son âme. De sous la porte, s'échappait comme un souffle, une tranche de lune, affûtée et coupante, qui lacerait les ténèbres avec la précision d'un scalpel chirurgical. Elle dormait, elle.
Chaque fois, qu'il inspirait, une sourde brûlure incendiait ses poumons, ses veines gonflées et douloureuses comprimaient son cœur. Seules les artères
qui enserraient son cerveau martelaient son être de leur brutale et ironique certitude. Il était en vie.
Il eut soudain très chaud. Les draps s'enfuirent sous ses gestes impérieux. Il s'assit au bord du vide. Son lit était une falaise, et nulle barque n'attendait ses pieds dans l'océan furieux de la moquette. Il se jeta enfin, et fut presque surpris de marcher sur les flots doux et bleus. Tant de douceur l'écœurait. Ses pieds froids gouttèrent au blanc du carrelage de la cuisine et il ouvrit le frigo. Une lumière crue, impitoyable détaillait l'intérieur du studio. Aucun meuble, aucun rose n'échappait à sa terrible lucidité.
Elles avaient conquis les espaces les plus improbables. Les roses. Un océan floral envahissant. Une accusation sculptée par la lumière morte d'un néon froid. Il referma la porte, mais son cœur était toujours ouvert.
Il s'avança dans le couloir sombre qu'il connaissait par cœur. Son pied tâtonnant martyrisait le parquet qui craquait sous la torture. Il poussa timidement la si lourde porte de l'autre pièce. Ses forces l'abandonnaient. Il redevenait enfant. Il hésita un instant sur le seuil. La petite lumière vacillante d'une bougie mourante éclairait la pièce. Une acre odeur d'encens irritait ses sens. Il restait immobile. Hésitant, lentement, sa main comme mue d'une vie propre, s'approcha du bois sombre. Mouvement ralenti. Vacillement de la flamme. Il toucha le cercueil.


Retour au sommaire