La Mellitude
de Michèle Levy


(scketch passé au point virgule le 26 fevrier 2006)


entrée sur scene, regard public.
La- so-li-tu-de.( Médusée) mais, ca n'existe plus !
la tele, la radio….. sont là !
l'internet,les mails, les portables, les sms sont là,
sans oublier, les amis, la famille, les voisins, les collegues, la boulangere qui sont là !
on est seul, si/on/ le /veut /bien !. ou, si on le vaux bien! (mouvement de tete genre l'oreal)
la preuve….. pas plus tard qu'hier, il aura suffit d'un rien, d'un petit bout d'gomme à la chlorophyle pour que je fasse la connaissance de celui qui pourrait etre, un jour, un prochain ? 1 futur ? 1 hy-po-the-ti-que ? homme dans ma vie !!
allez, j'vous raconte!
Hier soir, retour de spectacle avec marilou, on est allé voir un-one-man-show-su-per-drole. J'vous en parle pas, c'est un con-cur-rent !
on s' quitte dans le metro, biz sur le quai , elle pars vers son appart seule, moi, vers celui que j'occupe avec mes ados .
Sur le quai, il gèle,dans le wagon, pas la foule, et c'est tant mieux !!
Je m'isole sur une banquette avec ma musique .,(geste de mettre des ecouteurs aux oreilles) moment zen
« Tiens ! on s'installe en face ».
c'est un homme , la 50taine. il parle en riant ! (regard autour d'elle, étonnée) , c'est à moi qu'il parle ?? je com-prends- rien !(Sursauet, ote les ecouteurs, comme avec excuse)
(Au public)qu'est ce qu'on peut avoir l'air e bete avec ça dans les oreilles !!
à l'homme : Pardon ?
(Désappointée,déçue) c'est pas à moi qu'il parle , c'est à son portable….
haussement d'épaule, Je l' laisse à son portable et repars dans ma musique,
Prenant le Public à temoin: Vous z'avez remarqué? C'est DINGUE, c'que les gens sont hypnotisés par leur portable!!
ils l'ont tjrs à la main, à l'oreille ,de plus en plus dans l'oreille. c'est devenu le meilleur ami de l'homme, !! On -le- promène- par-tout !! mouvement de promener un chien
dans la rue….le train…… le metro….en velo……en moto ….en auto, au resto….jus-que- dans- son- lit !!.
c'est vrai, ca fait d'la musique, des jeux , des photos, des vidéo, avec lui on/est/ jamais/seul
Envie d'un chewing gumn,(geste d' hesitation), j' tends le paquet à mon voisin, qui accepte avec enthousiasme !!c'est la 1ere fois , en 17 ans, qu'on lui offre un ch gum dans le metro et il est ra-vi…(rire dans la voix)……. !!!
Tellement ravi , qu'il en perd son portable
Pas grave me dit il Et l'on se met à discuter. de tout, de rien, du temps, du métro, de la solitude, des hommes, des femmes.
Tiens, on parle de ce livre, les hommes viennent de mars et les femmes de venus , vous devez connaître, non ?? . Bref, en finalité , ils vont où ?.....hein ?....... et bien nul/le/ part ! Et de fil en aiguille, on se découvre une passion commune pour un jeu de so-ci-té/
Le scrabble.. vous connaissez ! ce jeu de lettres, sans les chiffres, jeu très conviviale, qui se joue entre amis et (parlant comme en secret) qui de mot-en-mot, de case-double-en-case-triple, ( ton de plus en plus jubilatoire)se termine tjrs en pugilat (rires). moi, j'adore ce jeu !!!,
Mais (agacée), s'il y a une chose que je-ne-supporte-pas-ce sont les gens qui ne jouent que pour faire des points. c'est pervers ? non ?mon voisin repond : Moi, je suis comme ca ! un pervers!! , c'est bien ma chance , dans le metro desert !à mon air ahuri , il eclate de rire :moi aussi j'aime bien faire de gros scores !! on rigole, on rigole!!!Terminus; tout le monde descends !et nous avec, forcementon sort du metro ; et voila, « j'habite en face « dit il, (designant un immeuble), c'est quand meme bizarre, on est voisin et on s'est jamais croisés, ni dans le metro, ni au macdo, ni à la bibliotheque, c'est fort de café non ?
Et, on continue s'les gel…bon, à discuter sur le trottoir ; tremblant de froid
"Pour se rechauffer,un chocolat chaud , j'habite à coté" !propose-t-il ?
ah !ah ! (nunuch, mains croisees derrier le dos, se tremoussant comme une jeune fille)
et bien moi c'est la premiere fois qu'on m'offre un cacao sur un trottoir, à presque minuit, à moitié congelee !
(baillement)non , merci beaucoup, je tombe de fatigue
S'avance sur le devant de la scene, au public, en confidence(en pietinant nerveusement)
en verité je n'avais qu'une envie, c'etait de rentrer chez moi,et regarder sex and the city sous ma couette au chaud!!
S'excuse ,Faussement / Oui, je sais, c'est pas très gentil, mais c'est la vérité !
On échange nos coordonnes, nos emails ;
la melattitude vous connaissez ?
geste qui va du public au conteur , je t'y-mail, tu m'y-mail,on s'y-mel ? nous emmelerons nous ? Je lui dis « au revoir » ; main tendue
ah ! il prefere la bise, (voix engoleuse d'homme)"j'aime beaucoup votre parfum(gourmand)" dit-il le nez collé dans mon cache nez !!
Ah bon ? vous aussi ?(moqueuse) un indice avant de partir, marylin le portait pour dormir!
Derniers fous rire dans la nuit, et je rentre chez moi,….seule.
Revenant vers le devant de la scene,
(Gaie, ravie prenant le public à partie), et bien non, la solitude ça n'existe plus, la tele , la radio sont là , l'internet, les zimails, les sms sont là (sonnerie telephone)
« au public » oh vous m'excusez ?
sort son portable, pianote, air ravi,
au public merci, j'en etais où ??
AH ! oui, les sms ; enfin , surtout si on en recoit !!!! ton enjoué
Regard sur telephone, se tourne et part lentement.
sur le dos,
une inscription :

Michèle
06 00 01 02 03
alone@free.fr
NOIR - RIDEAU



Retour au sommaire