Mouche(s)
de Leo Molko



Bzzz ! Bzzzz !
Moi qui n’avait rien demandé à personne, je dû laisser l’ennemi et sa cosmétique afin de situer et d’exterminer l’odieuse intruse.
Mais voilà, cette mouche là n’avait rien de particulier, elle virevoltait simplement au dessus de ma tête en dessinant au gré de ses envies -je ne découvrit que bien plus tard que les mouches avaient en fait un code bien précis à respecter pour se déplacer- des formes bizarres que les prêtres eussent qualifiées de sataniques si ils n’étaient pas de cette race, que l’on appelle l’Humain et qui se croit en bien des points supérieurs à ces magnifiques bestioles que sont les mouches.
L’Homme ne comprends pas la mouche, son petit cerveau déduit donc qu’il lui est supérieur, je pourrais même préciser à quels Hommes je fais référence : les Européens. Remontez donc au temps où ces chers “êtres supérieurs” qu’étaient nos ancêtres décidèrent de coloniser les Antilles, encore une fois ils ne pouvaient comprendre leur mode de vie, ils décidèrent donc, emmenés par Jules Ferry -dont je cite ici les propos- que “les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures” ou même encore qu’ils “ont le devoir de civiliser les races inférieures”.
Heureusement le monde à évolué mais la mécanique reste la même, l’Homme a décidé que les mouches étaient bêtes, bien trop bêtes pour vivre en paix avec lui ou être civilisées, il se para donc de toutes sortes de bombes et de tapettes afin d’exterminer cette “race inférieure”... Mais tous les étés depuis la nuit des temps les mouches reviennent, plus nombreuses et plus bruyantes encore que l’année passée, n’est-il pas là la preuve la plus flagrante que cette race peut être bien supérieure à l’Homme ?
Un Homme nommé Adolf Hitler décida un jour que ses mouches seraient, des Hommes, mais des Hommes qu’il considérait comme une autre race : les Juifs. Il utilisa donc les chambres à gaz et les camps de concentration comme tapettes, seulement les Juifs ne sont pas des mouches puisqu’ils sont des Hommes, ils ne revinrent donc pas plus puissants de ce génocide. Comme quoi certains Hommes ne font même pas la différence entre un autre Homme et une mouche. CQFD l’être humain peut âtre assez bête pour détruire sa propre race alors que n’importe quel animal de ce monde ne tuera un autre animal si il fait partie de la même race, et le fait qu’un animal puisse différencier une mouche et un animal de sa race montre encore une fois que l’Homme a tort de se croire supérieur.
Je réfléchis à tout cela en quelques secondes et décidai donc de laisser Mouche en vie et de simplement la prier de faire moins de bruit, elle ne m’obéit pas... Preuve que je suis un Homme bien inférieur à cette mouche.


Retour au sommaire