Le gros mélange 2
de Kevin Graillot



Chapitre 1
Les Dursleys



Harry fut réveillait par les cris de la tante Pétunia et de l'oncle Vermone. C'était un lendemain de pleine lune et Lupin était tout nu, lors de la transformation, ses habits se sont déchirés et il n'en avait plus une fois redevenu humain.

Harry descendit et éclata de rire.

L'oncle Vermone s'apprêta à punir Harry, quand Yoda arriva et il dit:

— Alors le gros, tu m'apportes mon café.

Harry se retint de rire et Vermone partit préparer la tasse de café pour Yoda.

Lupin s'habilla avec des habits de rechanges et but un café avec Yoda.

Harry reçut une lettre de Poulard, il était admit pour une autre année.

Soudain une alarme sonna.

Les habitants de Londres courraient, sorciers ou modules, tous courraient tout les sens. Ils allaient se cachés dans leurs maisons et verrouillaient la porte à double tours.

L'oncle Vermone ferma tous les volets et la porte à double tours, puis sera la tante Pétunia et Dudley contre lui en regardant la porte.

Yoda forma avec Lupin un bouclier autour de la maison et se fut le calme plat.

Au bout de trois minutes on entendit des vaisseaux arrivaient…

Voldemor et l'empereur détruirent les maisons du haut de leur vaisseau, ils prenaient les maison au pif. Ils tirèrent au quatre Privet Drive, mais le bouclier protégea la maison. Ils tirèrent trois cannons et voyant que la maison ne se détruisait pas, ils partirent.

Plusieurs jours passèrent et se fut le jour de la rentrée.

Harry prépara sa valise et fut escorté par Yoda et Lupin.

Ils arrivèrent pour prendre le Poulard express. Harry monta dans le train avec ses escorteurs et il retrouva ses amis: Hermione, Ron, Jack, John et Sirius, son parrain. Le train partit…

Chapitre 2
Les nouveaux élèves



Dans le train Harry bavarda avec ses amis, il dit:

— Vous avez eu des alertes beaucoup chez vous?

— Oui, dit Hermione, il y en avaient tous les jours, c'était horrible.

Lupin était assit à côtés de Yoda et parlait avec lui de Star Wars. A force de bavarder, il commença à faire nuit. Par malheur cette nuit était une nuit de pleine lune. Le rayon de la lune vint frapper les yeux de Lupin. Celui-ci devint raide, des ongles sortirent de ses mains, des ongles noires et dures, des griffes.

— Fuiez, ordonna Yoda.

Les élèves quittèrent la cabine. Lupin eu finit de se transformé et Yoda essayait de le retenir. Lupin lui mangea la main et l'avala. La main de Yoda ressortit par le cul de Lupin. Yoda la recolla et sortit de la cabine. Il alla voir le chauffeur pour que Lupin soit déposé. Le transfère se passa assez bien et le train redémarra.

Il arriva à Poulard et les élèves s'installèrent sur les tables de leurs maison. Le nouveau directeur était Marius Dudseloy , on ne voyait pas son visage, il était toujours caché.

— Bon, dit-il, nous allons présenter les nouveaux élèves. Professeur Macdonald, je vous laisse la parole.

— Mer frites, dit-elle, euh! Pardon, merci. Non d'un big mac.

Bon, quand j'appellerait votre nom et prénom, vous irez dans les maison qu'on vous a dit. Ok! Bon:

Shreck, sans nom.

Adrien Monk.

L'âne, sans nom.

Charona Fléning.

Capitaine Scottelmayer.

Quentin de Montargis.

Lieutenant Dichère.

Et

Ben Jedusor.

Tous le monde hurla en entendant le nom.

— Ba quoi, dit Ben, mon papa il était dans cette école et il s'appelait Tom Jedusor, maintenant il s'appelle Voldemor.

Tous le monde se leva pour fuir mais Yoda attacha Ben et dit:

— Je vais le conduire à alaskan.

Tous le monde se rassit. Yoda avait mentit, il prit Ben pour tester sa nouvelle boite, voir combien de temps un élève peu restait avant de mourir. Il avait eu cette nouvelle boite pour ses neuf cent ans, c'était le dernier modèle, on pouvait mettre une centaine de personnes compressaient.

Le banquet se termina et les élèves allèrent dans leur dortoirs et salles communes.

Les cours allaient commencer demain, il fallait être prêt.

Harry fit des cauchemars, il rêvait que Voldemor le mettait dans une boite et le torturer…


Chapitre 3
Les deux heures avec Yoda



Tous les mardis il y avait deux heures de cour avec Yoda, c'était cool car Yoda faisait des groupes de deux, et il y avait un travaille manuel.

— Bon, dit Yoda, je vais vous placer par groupes de deux…

Adrien se leva et vint remettre une étagère droite et une chaise.

Adrien Monk est extra maniaque, tous les objets doivent êtres biens placé, tous droits et parallèles. Le lieutenant Dichère est fou de Charona, mais elle l'ignore et le prend pour un imbécile, d'ailleurs c'est un imbécile. Shreck était vert et puait tout le temps.

— Harry avec Ron, commença Yoda, Chewbacca avec Monk, Dichère avec Charona, Shreck avec l'âne, Hermione avec Scottelmayer et Vador avec John Coffer. Sujet:

construire une invention très utile, la meilleur aura un vingt et sera offerte à Dumbeldor euh! Dudseloy pour son anniversaire.

Au boulot.

Chewbacca beuglait car Adrien c'était recouvert de papier toilette pour ne pas que les microbes de Chewbacca viennent sur lui. En plus d'être maniaque Monk était peureux, des microbes, des manéges… Il s'essuyait la main à chaque fois que quelqu'un lui serai cette main.

Vador dormait car John Coffer parlait pas vite. En ronflent sous le masque, c'était horrible, le bruit était insupportable, Yoda le réveilla.

Les deux heures passèrent et se fut fini. Yoda annonça:

— Vous me présenterez vos créations demain. Ok! A plus.

Les élèves sortirent dans le calme et allèrent pour une heure de potion avec Rogue.

La semaine passa et se refut le mardi avec Yoda. Il rendait les sujets.

— Bon, dit-il, c'est assez nul, il n'y a que deux vingt. Malefoy, dans la boite.

— Mais monsieur, se défendit Malefoy, j'ai rien fait.

— Si, dit Yoda, tu parles sans autorisation et tu réponds au professeur.

Yoda le mit dans la boite et grava un CD avec que Malefoy qui criait.

Il rendit les créations. Il commença:

— Harry et Ron, une bombe anti araignée, peu originale, dix sur vingt.

Shreck et l'âne, très bien, la meilleur, elle ne sera pas offerte à Dudseloy, mais à John Coffer: une machine qui fait parler vite. Très très bien Shreck, tu es un bonne élève.

— Adrien et Chewbacca, continua Yoda, bof, un nettoyeur de cailloux peu originale: neuf sur vingt.

Chewbacca se mit à beugler.

— Qu'es qui dit? Demanda Yoda.

— Il dit que c'est Monk qui veut que tous les cailloux soient propres, traduit Yan Solo.

— D'accord, fit Yoda, Chewbacca: non noté.

Il fit passé tous le monde et termina:

— Vador et John, je n'ai rien, aucun travail, coller les deux.

— C'est parce qu'il ne parle pas vite, dit Vador.

— Je parle vite, fit John.

— Avec ta machine de merde, fit Vador, il tapa un coup dessus et elle se brisa.

— NON, hurla Yoda.

— Que…, fit John.

— Vador, dit Yoda, coller trois heures.

— Mais non, fit Vador, c'est la machine de Shreck qui est pourrie.

— …se…, fit John.

— Shreck travail bien, dit Yoda.

— Vous le défendez parce qu'il est vert, comme vous, dit Vador.

— …passe…, fit John.

— Comme vous, continua Vador, et moi parce que je suis noir.

— Qu'es que vous insinuez? Demanda Yoda.

— Que vous êtes raciste, fit Vador, vous préférez les verts aux autres.

— …t-il? Fit John.

— Tu m'accuse de racisme, dit Yoda, salle noir, se sera la boite.

La respiration de Vador accéléra. Ce fut un broua pas possible.

— Je plaisante, fit Yoda.

La respiration de Vador redevint normale.

— Ouf! Soupira Yoda.

La sonnerie retentie. Ce fut Hermione et Scottelmayer qui eurent aussi un vingt, c'était un masque mécanique pour mettre sur le visage de Dudseloy.

Les élèves allèrent avec Rogue. Neville pleurait.


Chapitre 4
L'heure de Rogue



— Ouvrez vos livres page 300/80/14ze, dit Rogue.

Dans l'antre de Voldemor…

— Bon, dit Voldemor, nous allons passé à l'action, sans Dumbeldor, nous pourrons vaincre se monde.

— Oui, dit Anubis.

— Compris, fit l'empereur.

— La solution final, fit Voldemor, extermination de tous les modules et sorciers au sang impures.

— Nous sommes les meilleurs, fit Anubis.

— A l'action, termina l'empereur.

Dans le cour de Rogue…

— NEVILLE, cria Rogue.

Neville sursauta, il tremblait et avait peur. Rogue voyant cela continua à le taquiné.

— Tu te dépêche, hurla Rogue.

Neville pleura. Rogue sourit. Yoda arriva.

— Quoi? Fit Rogue.

— M.Dudseloy vient vous voir, fit Yoda.

M.Dudseloy arriva avec Macdonald qui mangée un Happie Meel.

— Je viens inspecter le cour, fit Dudseloy, il portait le masque d'Hermione et de Scottelmayer.

Monk se leva et dit:

— Votre masque est un peu penché vers la droite.

Il le remit droit et partit s'assoire. Dudseloy regarda par tout et dit:

— C'est bon, prochain cour. Mrs Pipi. En route.

En partant Yoda tira la langue toute verte à Rogue. Celui-ci dit les gros yeux et les élèves rigolèrent. Yoda partit.

— Taisez vous, fit Rogue, nous allons commencer. Ecrivez:

La plante Sanguine se mélange avec la plante Montréal, mais le milligramme de centimètre d'épice, se convertit à 10% par la force d'attraction de 8=6%-65%+3x=569871x-325y+659t, le rayon du chaudron…

Monk se leva et vint remettre un chaudron droit.

— MONK, hurla Rogue.

La voie de Rogue raisonna dans tout le collège…

Le professeur Macdonald faisait cour…

— Bon, dit-elle, les limaces ressemblent très souvent à…

— MONK, cria l'écho de Rogue.

Les élèves la regardèrent avec des gros yeux.

— C'est pas moi, fit-elle.

Au cour de Mrs Pipi…

— Bon merci, disait Dudseloy à Mrs Pipi, au revoir Mrs…

— MONK, cria l'écho de Rogue.

— Vous avez dû vous trompez, fit Mrs Pipi, je ne m'appelle pas Monk.

Au cour de Rogue…

Monk revint s'assoire.

Yoda causait dans les couloirs avec Lupin…

— Tu as toujours mal aux pattes…euh…aux jambes? demanda Yoda.

— Arrête de parler comme si j'était, il cria: UN LOUP GAROU.

Au cour de Rogue…

— Bon, dit Rogue, tous le monde sait que je suis…

— UN LOUP GAROU, cria l'écho de Lupin.

Les élèves le regardèrent apeurés.

— Mais non, fit Rogue, je…mais…c'est…pas…merde…moi…

Au cour de Mrs Chourave, sur la botanie…

— Madame, fit une élève.

— Oui? Fit Chourave.

— Ma plante mandragore, c'est…

— UN LOUP GAROU, cria l'écho de Lupin.

— Ah! hurla la prof, jète là.

Elle la jeta sur la prof, la prof recula un grand coup et tomba par la fenêtre qui se brisa. Heureusement elle était au ré de chaussé, mais un bout de verre de la vitre se planta dans sa tête et elle mourut. Les élèves hurlèrent de terreur.

Au cour de Rogue…

Les élèves avaient peurs.

Yoda entra.

— Que se passe-t-il? Demanda-t-il.

— Le professeur Rogue et un loup garou, fit Neville, il faut le virer.

Yoda regarda Rogue dans les yeux.

— Mais non, fit Rogue.

— Professeur Rogue, fit Yoda, vous irez voir le professeur Dudseloy pour lui expliqué votre nature.

— Mais c'est pas vrai, fit Rogue.

— Dans se cas pourquoi les élèves le disent?

— Il y a eu un écho, fit Rogue.

— D'accord, fit Yoda, l'affaire est close.

— Tans mieux, cria Rogue.

Au cour de Lupin…

Tu sera collé, dit Lupin, pour ton comportement incorrect, pendant deux heures, quant pense tu?

— Tans mieux, fit l'écho de Rogue.

— Quoi? Fit Lupin, ce sera quatre heures.

— Mais monsieur…, fit l'élève.

Au cour de Chourave…

— Elle est morte, fit Dudseloy à Macdonald.

— Tans mieux, fit l'écho de Rogue.

— Quoi? Dit Dudseloy.

— Mais…, fit Macdonald.

Au cour de Rogue…

— Vous me ferez un devoir sur l'hextanplasme pour la semaine prochaine, je veux trois rouleaux minimum.

— Oh! Non, firent les élèves.

— D'accord, fit Rogue, quatre rouleaux minimum.

Les élèves se turent. Yoda regarda Rogue et partit.

Les élèves repartirent une fois que la sonnerie retentie.

Ils allaient maintenant se détendre…


Chapitre 5
L'arrêt des cours



Dans l'antre de Voldemor…

— Nous avons mobilisés les vaisseaux et ils sont opérationnels, fit Anubis.

— Alors à l'attaque, dit Voldemor.

Les semaines passaient…

Harry discuté avec Yoda.

— Mais maître Yoda, dit Harry, comment je peux électrocuté mon adversaire?

— Pour l'instant, tu dois te protégé, dit Yoda, je t'enseignerais l'attaque, qu'après la défense, compris?

— Oui maître Yoda, répondit Harry.

— GO, fit Yoda.

Il lança des éclaires à Harry et celui-ci tendit la main et rattrapa les éclaires.

— Bravo, fit Yoda, maintenant tu vas…

Une alarme retentit…

Lupin arriva.

— Qu'y a t-il? Demanda Yoda.

— Voldemor, l'empereur et Anubis arrivent avec des centaines de vaisseaux vers Poulard.

— Merde, fit Yoda.

Harry et Yoda rejoignèrent Lupin et ils partirent tout trois en courent.

Les mures s'écroulèrent et ils bloquèrent les sorties. Il en restait encore une, mais il y avait l'empereur qui était devant.

— Bonjour les amies, dit-il.

— Vieux con, dit Yoda.

— Toujours aussi mal poli, fit remarqué l'empereur à Yoda, Harry, tu doit mourir par ma main.

— Ta main tu te la fou dans le cul et tu te casse, dit Yoda, si non moi j'vais te cassé ta face de rat. Pigés?

L'empereur rigola et se téléporta avec Harry.

— Merde, fit Yoda, bon on sort?

— Oui, dit Lupin.

Yoda tapa trois coups au sol avec sa cane et le mur s'écroula en laissant une grande sortie, car l'empereur avait bouché la dernière après son départ.

Dans le vaisseau de l'empereur…

— Alors Harry, fit l'empereur, tu as vu se que je peux faire avec mon vaisseau, j' ai énormément de pouvoirs. Ali toi à moi et nous vaincrons Voldemor et Anubis, puis nous régnerons sur la terre et toute la galaxie.

— Je pourrais tuer ceux que je veux? Demanda Harry.

— Bien sûr, dit l'empereur.

— C'est pas mal, fit Harry.

L'empereur souri.

Sur terre…

Tous le monde puent sortirent vivant du collège qui fut à moitié détruit. Dudseloy bavardait avec Lupin, Yoda et Sirius…

— Nous devrons trouver un autre endroit pour l'ordre du DIVIX, dit t-il.

— Mais où? Demanda Lupin.

— Chez Sirius, suggéra Yoda.

— Tu te fait pas chier, dit Sirius, pourquoi pas chez toi, hein?

— Car chez moi c'est trop petit.

— Pouah! L'excuse de merde, dit Sirius.

— Nous irons chez Sirius, fit Dudseloy.

— Si c'est vous qui le dites, dit Sirius, c'est d'accord.

— Bien…

Soudain on entendit Adrien Monk hurlait à la mort. Tous accoururent vers lui pour voir se qu'il a.

— J'ai de la poussière sur mon costume, dit Adrien, et le château n'est pas droit. C'est une horreur.

— Oui, fit Dudseloy.

Un vaisseau arriva, c'était Anubis.

Dans le vaisseau de l'empereur…

— Le côté obscure, expliqua l'empereur, est très facile à atteindre et tu pourrais y arrivé, alors?

— Non, dit Harry, je suis un sorcier.

— Tans pis pour toi, dit l'empereur, sorcier.

Il leva ses main sur Harry. Des éclaires jaillirent, mais Harry tendit sa main et les rattrapas.

— Tu te défends bien, fit l'empereur, tu es sûr de ne pas vouloir aller du côté obscure?

— Non, dit Harry en sortant sa baguette.

L'empereur souleva par l'esprit un siége et le balança sur Harry qui perdit l'équilibre et sa baguette.

— Jeune imbécile, fit l'empereur, tu n'es pas de taille.

Il tendit ses main sur Harry qui était sans défenses.

— Et maintenant,, fit l'empereur, tu vas mourir.

Sur terre…

Des planeurs de la mort sortirent du vaisseau d'Anubis et vinrent bombarder la population.

Yoda se téléporta. Dudseloy sortit sa baguette et prononça un sort, puis un jet de laser sortit de sa baguette faisant exploser les planeurs. Le vaisseau d'Anubis repartit avant de se faire détruire. Les gens sur terre allèrent dans la maison de Sirius, sauf que sa mère vivait encore dedans. Dudseloy se téléporta avant d'arriver.

Dans le vaisseau de l'empereur…

L'empereur s'apprêta à tuer Harry quand Yoda arriva. Il se retourna et se retrouva face à face avec Yoda.

— Maître Yoda, fit l'empereur, vous êtes mort.

— Non, dit Yoda.

Mais l'empereur lui lança des éclaires, elles étaient oranges, très bizarre. Yoda fut heurté, il tomba à terre, mort.

— Non, hurla Harry.

L'empereur sourit.

Il téléporta le corps de Yoda à Voldemor.

— A nous deux, dit l'empereur à Harry. Mais Dudseloy arriva.

Il était toujours vêtu de sa capuche et l'on ne voyait pas sont visage.

L'empereur lui balança des éclaires, mais il les rattrapas. L'empereur écarquilla les yeux. Dudseloy lui jeta un sort, l'empereur le désintégra avec des éclaires.

Sur terre…

Sirius frappa à sa propre maison, sa mère ne voulait pas qu'il entre sans frapper. Lupin et tous les autres étaient derrière. Les élèves avaient était renvoyer chez eux. John Coffer était mort, il n'avait pas eu le temps de sortire du château.

La mère de Sirius vint ouvrir et dit:

— Essuyez vos pieds avant d'entré et si vous dînez ici, vous ferez la vaisselle.

Dans le vaisseau de l'empereur…

L'empereur forma une boule de feu et l'envoya à Dudseloy qui l'arrêta.

Ils se battirent. Dudseloy faiblissait. Harry se leva en boitant, il arriva au dos de l'empereur et il planta sa baguette dans son dos. L'empereur donna un grand coup de point à Harry qui vola et vint s'écrasé contre la fenêtre de contrôle. Le vaisseau était dans l'espace, si la vitre se brisait ils seraient tous aspiré dans l'espace. Harry courut loin de la fenêtre. L'empereur s'apprêta à tuer Dudseloy quand Harry attrapa la main de Dudseloy, puis il se tint à un porte au loin (engin de téléportation sorcier), il jeta une pierre sur la fenêtre, le verre se brisa.

L'empereur s'apprêta à attraper Harry quand il fut aspirer. Il se retint à un pilier.

— Vous ne me tuerez pas, cria t-il, je suis le maître.

Tous les objets étaient aspirés dans l'espace. La cagoule de l'empereur se déchira, ses chaussures s'envolèrent et sa cape se déchira.

Dudseloy jeta un sort et le pilier où se tenait l'empereur se brisa. Les morceaux de piliers s'envolèrent.

— Non, cria l'empereur en se faisant aspirer dans l'espace. Une météorite le heurta et le coupa en deux.

Harry et Dudseloy furent téléporté dans une pièce non détruite de Poulard.

— Maintenant que tu m'as sauvés la vie, dit Dudseloy à Harry, tu as le droit de connaître mon secret. Seuls Yoda, Rogue, Lupin et Macdonald le savaient, c'est secret, tu ne dois absolument pas le répéter.

— D'accord, fit Harry.

Dudseloy retira sa cagoule, un fil de tissus recouvrait le tête et ne laissait des trous que pour le nez, la bouche et les yeux. Il enleva le filer de tissus et Harry fut stupéfait par le visage qui s'y trouvait derrière.

C'était Dumbeldor.

— Professeur Dumbeldor? Fit Harry estomaqué.

— Oui, dit Dumbeldor, je ne suis pas mort, je croyais que quelqu'un allait deviner mon identité.

— Pourquoi? Demanda Harry.

— Car le nom et prénom que j'ai choisi ressemble à Albus Dumbeldor.

Marius/ Albus

Dudseloy/ Dumbeldor

— Ah! oui, fit Harry.

Dumbeldor redevint Dudseloy.

Dans un coin du couloir, ils découvrirent John Coffer laissé pour mort. Ils l'emmenèrent car il était vivant.

— Au faite, dit Harry à Dudseloy.

— Oui? Fit celui-ci.

— Yoda est mort, fit Harry, l'empereur à téléporté son corps pour faire des expériences.

— Mon dieu, fit Dudseloy.

Ils arrivèrent à la maison de Sirius, c'était le dîner…

Tous le monde acclamèrent Dudseloy et Harry.

Ils prirent place et mangèrent.

Demain, une durent journée, il n'y avait plus cour, mais Harry restait avec l'ordre du DIVIX, et il y avait ses amis.

Ils mangèrent, firent la vaisselle et partirent tous se couchés.


Chapitre 6
L'ordre du DIVIX



Le lendemain Harry fut levé le premier, il se sentit d'abord seul. D'habitude quant il se levait, il y avait Yoda pour lui parlé, mais Yoda était mort et Harry n'arrivait pas à s'en remettre. Il péta un coup et partit chier. Une fois qu'il eu finit, il s'aperçut que Sirius n'avait pas de PQ. Il se torcha avec le magazine de M.Wesley et tira la chasse, puis s'en alla. M.Wesley vint aux toilette après Harry. Il s'assit et ouvrit son magazine. De la merde avait tâchée les photos de filles nus sur le magazine.

— NON, hurla t-il.

Tous le monde furent réveillés.

Il sortit des chiottes puis se dirigea vers sa femme.

— Qui a t-il? Demanda Mrs Wesley.

— Quelqu'un a chier sur mon magazine, cria M.Wesley, voilà se qui se passe.

Il jeta le magazine sur la figure de sa femme et partit. Sa femme devint marron, la merde dégoulinée de son visage, jusque sur les lèvres. Harry avait eu la chiasse.

Tous le monde déjeuner à la même table. Dudseloy était le maître de cérémonie. Il prit la parole:

— Je dois vous annoncer à tous la mort de Yoda.

Yoda arriva par la porte d'entrée.

— Oh! Firent les gens, M Dudseloy, vous nous racontez que des conneries.

— Ba euh! Fit Dudseloy tout rouge, vous n'êtes pas mort?

— Non, fit Yoda, pas encore professeur Dumbeldor.

— Oh! Firent les gens.

— On mange? Fit Dudseloy.

— Vous êtes Dumbeldor? demandèrent les gens.

— Oui, fit Dudseloy, il enleva sa cape, sa capuche et son collant.

— Monsieur Dumbeldor? Dit Yoda.

— Oui? Répondit Dumbeldor.

— Vous êtes con, fit Yoda.

— Pardon? Dit Dumbeldor.

Yoda pointa sa baguette sur Dumbeldor. Voldemor et Anubis arrivèrent derrière eux.

— Yoda, fit Lupin, vous nous trahissez.

— Mon seigneur et Vollemort…euh!…pardon, Voldemor, fit Yoda.

— Bien esclave, fit Voldemor.

— Monsieur Voldemor, fit Monk, il s'approcha de Voldemor.

— Il est fou, dit Lupin.

Monk enleva un cheveux qui avait sur la cape de Voldemor, puis il repartit vers l'ordre du DIVIX.

— Ainsi, commença Voldemor, le vieux chnoque d'Albus est vivant.

Voldemor s'approcha de Harry.

Lupin se mit entre eux. Rogue jeta un sort à Anubis qui vola dans la maison voisine où un vieux regardait la télé. Lupin jeta un sort sur Voldemor qui vola chez le vieux en face. Ils ne revinrent pas.

— Yoda, fit Harry.

— Ne me touche pas Péteur, fit Yoda.

Dumbeldor jeta un sort à Yoda qui retrouva la mémoire.

Le soir…

Rogue était dans sa chambre, il dormait habiller. Il se coucha dans son lit et prit un livre. ''Le vieille homme et ta mère'', il l'ouvrit et le lu. Au dessus, il y avait Harry et Hermione, ils dormaient ensemble. Hermione dormit toute nu, ainsi que Harry. Ils bougèrent dans le lit. De plus en plus vite et fort. Quand soudain le lit et le plafond céda. Rogue en train de lire son, le plafond avec Hermione et Harry a poils, lui tombèrent dessus.

— Péteur, fit Rogue.

Harry fit caca dans le lit de Rogue et partit avec Hermione.

Plus tard…

— Désolé Rogue, fit Sirius, ma mère dort, on ne peut pas nettoyer ton lit et je n'ai plus de chambres. La dernière à était prise par Harry et Hermione.

Donc Rogue dormit avec le caca de Harry. Pendant qu'il dormait, il ne savait pas qu'il roulait dessus en l'écrabouillant.

Le lendemain, au déjeuner…

Ils mangeaient tous comme des porcs. Le vieux Dumbeldor avait plein de lait sur la barbe, Yoda touchait le pain avec ses doigts verts et poilus, Harry pétait sur chaque toasts avant de les manger, Vador les moulinés pour les faire passés sous son casque et Monk examinait toutes les miettes pour voir si il n'y avait pas de microbes. Sacré équipe.

Après le déjeuner, ils partirent regardés un DIVIX, après le DIVIX, ils préparèrent les plans…

Dans l'antre de Voldemor…

— Nous avons un nouvel arrivent, fit Voldemor à Anubis.

— Qui? Fit Anubis.

— Lui, fit Voldemor en montrent un gars baraqué avec un masque et une tronçonneuse.

— Il s'appelle Leatherface, fit Voldemor.

— Nous allons l'envoyer à l'ordre du DIVIX, dit Anubis.

— Ok, fit Voldemor.


Chapitre 7
La mort de Yoda



Yoda bavardait avec Harry:

— Tu sais Harry, dit-il, je suis désolé pour la dernière fois, mon esprit était effacer.

— Je comprend, fit Harry.

Soudain, un bruit de tronçonneuse se fit entendre. Leatherface arriva avec l'ordre de: Détruire Yoda.

Yoda se mit devant Harry. Leatherface coupa Yoda en deux, mais il se reconstruit. Leatherface eu peur et partit trancher Macdonald, mais elle se transforma en chatte. Anubis arriva. Harry lui jeta des sorts, mais son bouclier le protégea. Il envoya un faisceau lumineux à Yoda, qui tomba à terre, mort.

Dumbeldor arriva et chassa les intrus. Yoda lui, était mort. Ils avaient emmené Lupin comme otage. On entera Yoda.

Tous le monde était présent pour l'enterrement.

— Nous sommes très chagrinés par la mort de Yoda, disait Dumbeldor, son meilleur ami était Lupin. Il est lui prisonnier des méchants.

Les gens pleuraient sur le cercueil en terre pas encore recouvert. Ils jetèrent des fleurs sur le cercueil et faisaient des prières.

— Il était bon et généreux, il…

Dumbeldor ne put continuer.

Boum Boum Boum

— Laissé moi sortire, disait le cercueil

Les gens hurlèrent. Yoda sortit du cercueil:

— J'ai failli étouffé.

Dumbeldor failli faire un arrêt cardiaque.

Un peu plus tard…

— Il faut récupérer Lupin, fit Yoda.

Dans l'antre de Voldemor…

— Alors Anubis, fit Voldemor, on va tester ta nouvelle machine.

Lupin était inconscient sur une table allongé. Anubis approcha une machine prés de Lupin. Un laser partit de la machine, jusque sur le front de Lupin.

— Bien, dit Voldemor, qui était à un ordinateur.

— La mémoire de Lupin se télécharge sur l'ordinateur, annonça Anubis.

Sur l'écran de l'ordinateur on pouvait voir des partielles de mémoires de Lupin.

On le voyait un été, jouer avec Harry, Sirius et Yoda. Un souvenir où il parlait en rigolant avec Sirius, James Péteur et Peter Petimaigre. Un souvenir où il combattait avec Yoda: Voldemor. Un souvenir où il faisait classe et que les élèves riaient.

— Alors, fit Anubis.

— Intéressant, fit Voldemor.

Un souvenir où défendait Harry et où il parlait. Un souvenir où il essayait de dire à Harry que son parrain était innocent. Un souvenir où il chassait un débrailleur dans le Poulard express. Un souvenir où on rigolait à l'ordre du DIVIX et qu'ils disaient 'sacré Lupin' en rigolant. Puis se fut fini.

— Rien d'intéressant, fit Voldemor, et il supprima les souvenirs de Lupin.

— On fait quoi du corps? Demanda Anubis.

— Comme d'habitude, fit Voldemor.

Anubis prit une seringue avec dedans un liquide vert. Il là planta dans le crâne de Lupin et versa le produit dans le cerveau, le produit le dévora. On put le voir gémir cinq secondes et se fut fini. Il était mort.

— On fait quoi du corps? Demanda Anubis.

— Jète le dehors, fit Voldemor.

Le corps de Lupin fut jeté devant la porte de chez Sirius.

Le lendemain Sirius le découvrit. Ils l'enterrèrent.

— Vous n'avez rien pu faire? Demanda Harry à Yoda qui pour la première fois pleurait.

— Non, dit Yoda, et d'ailleurs, personne n'aimé cet homme autant que moi, sauf ton père peut-être, je jure que je retrouverai ceux qui on fait cela. Ils ont supprimé sa mémoire et détruit son cerveau. Donc il n'y avait plus rien à faire.

La terre recouvrit le cercueil toute entier. Tous Poulard était silencieux, il y avait un grand vide. Rogue faisait comme si de rien n'était , dans son cour.

Une semaine passa, deux semaines passèrent, trois… et il fallut un mois pour faire le deuil. Mais après la vie reprit.


Chapitre 8
Les cours ont repris



Eh oui, les cours ont repris peu après l'enterrement de Lupin. Il laissait un grand vide. Un jour sans classe, Harry partit voir Sirius et Yoda qui bavardaient.

— Bonjour Harry, dirent-il.

— Vous parlez de quoi?

— De Lupin, répondit Yoda, Sirius est le dernier de la bande.

— Eh oui, fit Sirius, fini le bon vieux Lupin et ses ronflements, fini le bon vieux Lupin et ses insultes au professeur Rogue, pu de: professeur Drogue ou professeur Loupin.

— Sirius, fit Yoda.

Ils devinrent tous silencieux.

— Lupin aurait pété, fit remarqué Yoda, à chaque moment de silence, il pétait.

Le lendemain, les cours…

— M. Péteur, hurla Rogue, encore dans la lune.

En pensant à la lune, Harry pensa à Lupin. Il rigola, il se souvenait quand Lupin l'avait appeler Drogue. Harry fut coller trois heures.

Il alla le dire à Yoda.

— Bon, dit Yoda, se salaud va payer. Demain, pendant son cour, voilà se que tu vas faire…

Le lendemain au cour de Rogue.

— Ouvrez vos livres page 300/80/14ze.

— Murtimos, murmura Harry avec sa baguette, en la pointa sur Rogue.

— Bien, dit Rogue, il se gratta la tête et ses cheveux tombèrent.

Les élèves rigolèrent. Dumbeldor arriva avec le ministre pour surveiller le cour, jour d'inspection.

— Professeur Rogue, fit Flunch, continuez.

— Merci, fit Rogue en remettant ses cheveux, les racines carrés de deux fis le nombre de chiffre au cube, sont égales à la tangente de trois cosinus de…

— Gazos, murmura Harry.

— Les cubes de la division sont égales à la proportion du résulta, si c'est un nombre entier, si c'est un nombre décimale, il faut compter les chiffres après la virgule de fois de nombres du quotient…

PROUT.

Rogue devint tout rouge. Le ministère sursauta. Les élèves rigolèrent.

— Professeur Rogue, dit Dumbeldor, vous aurez pu vous retenir, continuez.

— 2x+6a=c2-racine carré de deux, c'est…

— Brouillus, murmura Harry.

— La somme de la racine carré du flacon de potion est égale à? qui veut répondre?

Sa vu se brouilla et une belle femme apparut dans la classe. Elle leva le doigt.

— Oui ma jolie, fit Rogue, ça vu redevint normal, c'était Chewbacca.

Il poussa des hurlements et vint vers Rogue à grande vitesse.

— Pardon, disait Rogue.

— Chewbacca, fit Flunch, à ta place. Il repartit à sa place.

— Continuez, fit Flunch.

— Imperium, fit Harry.

— Les potions sont dû à la condensation des…

— Flunch est un con, murmura Harry.

— La racine carré de la potion est dû à Flunch est un con.

— Quoi? Fit Flunch.

— J'ai rien dit, fit Rogue.

— C'est ça, dit Flunch, gare à vous.

— Les carottes sont bonne pour la fusion des potions est…

— Flunch et Dumbeldor sont PD, murmura Harry.

— La cause de l'extinction des gélules de glucoses sont dû à la proportionnalité Flunch et Dumbeldor sont PD.

— Quoi? Fit Flunch.

— Mais…fit Rogue.

— Trois jours à alaskan, fit Flunch en hurlant.

— D'accord, fit Dumbeldor.

Et c'est ainsi que le cour se termina.


Chapitre 9
La revanche



Après le meurtre de Lupin, Yoda était en colère contre Anubis et Voldemor. Il s'apprêta à aller les défiés quand Harry arriva.

— Pousse toi, dit Yoda.

— Je vous accompagne, dit Harry.

Ils partirent tous deux dans l'antre de Voldemor.

Harry et Yoda entrèrent armés de leurs baguettes. Il faisait froid dans la grotte, au bout de cinq minutes de marche, ils arrivèrent et aperçurent Anubis et Voldemor.

— Bienvenu, dit Voldemor.

Yoda jeta un sort, mais Voldemor lui envoya des éclaires oranges et Yoda tomba à terre. Harry jeta un sort à Voldemor, mais il l'arrêta. Anubis jeta une boule d'énergie qui l'entoura et Harry fut prisonnier. Voldemor posa le corps de Yoda sur la table à longer. Puis il apporta l'appareille prés de Yoda.

— NON, hurla Harry.

Anubis l'alluma et l'énergie vint s'abattre sur le vieux front de Yoda.

Les souvenirs se chargèrent sur l'ordinateur. Harry put tous voir.

Un souvenir où Yoda faisait des bêtises avec sa boite. Un souvenir où il graver des CD de Malefoy. Un souvenir où il apprenait à être un Jedi. Un souvenir où il se battait au sabre laser contre le compte d'Hocou. Un souvenir où il défendait Harry contre Voldemor. Un souvenir où il rigolait avec Lupin. Un souvenir où il faisait classe, des groupes de deux, et il mettait des vingt à Shreck. Un souvenir où il faisait du hors programme. Un souvenir où il apprenait des sorts à Harry pour faire chier Rogue. Un souvenir où il pleurait la mort de Lupin. Et plus rien.

— Fini, fit Voldemor.

— Je le tue? Demanda Anubis.

— Evidement, dit Voldemor.

— NON, hurla Harry.

Anubis prit la seringue avec le fameux produit et la planta dans le crâne de Yoda.

A Poulard…

— Je sais où sont Péteur et Yoda, fit Dumbeldor, je vais les sauvés.

Il partit sur le champs.

Dans l'antre de Voldemor…

Le liquide coula dans la tête de Yoda, cela détruit le cerveau. Yoda gémit cinq secondes et se fut fini, comme pour Lupin.

— Au tour de Péteur, fit Voldemor.

Anubis l'assomma et le mis sur la table. Il mit la machine sur le front de Harry.

— Dit adieu à tous tes souvenirs, fit Voldemor, ah! ah! ah!

BOUM.

Dumbeldor arriva et chassa les intrus. Il libéra Harry et ramena le corps de Yoda.

On enterra Yoda et cette fois il ne toqua plus pour sortir.

— ça va Harry? Demanda Sirius.

— Tous s'en va, fit Harry, Lupin et maintenant Yoda, que des gens que j'aimé.

— Ils n'ont pas encore touchés à Ron ou Hermione.

— Non, dit Harry, ils ont pas atterrés.


Chapitre 10
La solution finale



Rogue faisait la défense des forces du mal et Sirius les potions, mais il y avait souvent des explosions à cause des mauvais mélanges qu'il faisait.

Un beau matin…

Harry jouait au morpion avec Ron au cour de Rogue, quant une grosse explosion retentie. Dumbeldor alla voir Sirius qui s'apprêtait à mélanger deux potions.

— Cette fois c'est pas moi, dit-il.

Il mélangea les deux potions et une énorme fumée épaisse envahie la salle.

Une alarme, retint, l'explosion était celle d'une bombe larguait d'un vaisseau.

Hagride arracha un arbre et le balança à un chasseur de la mort, celui-ci tomba et explosa. Plein d'autres arrivèrent ainsi que des vaisseaux impériaux et des vaisseaux d'Anubis. Le prométhé commandé par Hamande arriva défendre Poulard. Adrien Monk et sont équipe, Scottelmayer, Charona et Dichère partirent s'abrités dans la grotte, gardait par Sirius. Eh! Oui, l'attaque avait commencer. Adrien ne voulait pas entrer dans la grotte, car il était asthmatique et ne supportait pas d'être dans un endroit sans aire pure, surtout avec le monde qu'il y avait.

Une explosion retint prés de lui et lui envoya plein de poussière. Il hurla à la mort et entra dans la grotte.

Cornebus Flunch était avec son armée et combattait celle de Voldemor.

Harry, Ron, Hermione et O'neill avaient décidés d'aller défier Voldemor et Anubis. Mais Vador, Luck et Dumbeldor les avaient suivit.

Dans l'antre de Voldemor…

— L'attaque se passe comme prévue, dit Anubis à Voldemor, il confia les commandes à un jaffa (garde) et rejoint Voldemor par téléportation.

Harry et les autres arrivèrent…

— Tiens, fit Voldemor, de la compagnie, il aperçut Dumbeldor.

— Ah! cria t-il, le vieux

Il se cacha sous l'ordinateur. Mais comme par magie, l'ordinateur lui tomba sur la tête, (l'ordinateur était il vivant?), Voldemor fut assommer. Anubis était protégeait par un bouclier, et personne ne pouvait le toucher. Il siffla et le silence.

Puis un malade avec une tronçonneuse arriva. Les élèves coururent dans tous les sens, se cognant dans le bouclier d'Anubis ou en marchant sur Voldemor.

Luck et Vador sortirent leurs sabres lasers et coupèrent la tronçonneuse de Leatherface en deux, puis sa tête.

Voldemor se releva et la tête de Leatherface vola vers lui et lui donna un coup de boule, puis Voldemor retomba à terre. Anubis repartit dans son vaisseau par téléportation. Voldemor se téléporta à son tour.

Avant de partirent, la bande à Harry piquèrent les ordinateurs et la machine, ils voulaient l'étudier.

Anubis était avec son vaisseau et s'apprêta à détruire Poulard pour de bon, mais le prométhé lui tira dessus. Les boucliers d'Anubis lâchèrent et le vaisseau explosa.

— NON, hurla Anubis en voyant le feu sur son cadrant de bort.

Le vaisseau explosa en mille morceaux, Anubis s'était téléportait avant.

Eh! Ouais, c'est con ça.

Les vaisseaux impériaux furent abattus par le prométhé.

Les gens n'auront plus à avoir peur des alertes, car il n'y en aura plus. La fête fut faite.

Plus tard ils prirent le Poulard express pour les grandes vacances. John Coffer raconta l'attaque pendant tout le trajet. Pas très vite. Il parlait fort, sa s'entendait dans tout le train.

A la gare en voyant le gros et la maigre, Harry pensa à Yoda et Lupin, ils ne seront plus là pour l'accompagner pendant les vacances. Sa allé être l'enfer.

Lupin et Yoda lui manque vraiment beaucoup.

Vraiment.


Fin tome 2



Retour au sommaire