Le gros mélange
de Kevin Graillot



Chapitre 1
La rentrée

1

C'est une nouvelle année à Poulard, le jeune Harry Péteur, entame sa vingt troisième années, il prend le train avec madame et monsieur Wesley et son ami de toujours: Ron.
Il a aussi d'autres amis, tel qu' Hermione Grangé, Jack O'neill et Neville Londuhaut.
Il prend donc comme d'habitude, le poulard express, un grand et très beau train. Il a des amis professeurs: Lupin et Yoda, qui enseignent la défense des forces du mal et Macdonald, qui enseigne la métamorphose. Il y a bien sur d'autres professeurs, mais ils ne sont pas forcement amis avec Harry et sa bande. Il y a le professeur Rogue, le professeur Trainaunez qui enseigne la divination, le professeur Rogue enseigne les potions. Il y a aussi, le petit vieux et Mrs Pipi qui enseigne le vole en balais.
Harry, Ron, Jack et Hermione, montent dans le train. Ils prennent une cabine où il y a Lupin et Yoda. Ils partent pour Poulard.
Dans une base secrète, vit plusieurs terribles méchants, il y a: Le docteur d'enfer, Anubis, l'empereur, Voldemor, Jason et Michael Myers.
Tous réunis sur une table ronde pour préparer les plants diaboliques pour détruire Poulard...


2

Poulard était en vu du train, puis le train s'arrêta, et les élèves descendirent. Il y avait Rusard, le proviseur et Hagrid, le gardien des clefs et des lieux à Poulard, il avait était muté en tant que professeur de l'élevage aux créatures magiques. Il avait un ami fidèle: Michael Knight. Cet homme avait une voiture qui parlait, elle s'appelait KITT. Cette voiture lui construisait sa maison quant elle était détruite.
Les élèves arrivèrent dans la grande salle de Poulard, ils s'assiérent et découvrirent l'arrivée des premiers années, ensuite, ils entamèrent leur repas. Il y avait un agent de sécurité anti mauvaises odeurs: Dark Vador. Il avait un masque et il pouvait respirer, même quand sa sentait mauvais.
Dans la classe de Harry Péteur, il y avait: Harry Péteur, Hermione Grangé, Ron Wesley, Jack O'neill, John Coffer, Sam Raper, Teal'c, Daniel Jackisonne, George Hamande, Neville Londuhaut, Drago Malfefoy, Crabe, Goeil, Eddy Murfy Victor Kim. Tous étaient dans la classe de Harry Péteur.
C'était le premier cour de la semaine, se fut la défense des forces du mal, Yoda faisait le cour, car Lupin avait un imprévu et il était dans l'incapacité de donner son cour.
Yoda était vieux, petit et vert, il avait une cane pour marcher et trois cheveux blancs sur la tête.
— Nous allons commencer, annonça-t-il.
— Commencer quoi? beugla Malefoy.
— Commencer par te taire, lui dit Yoda, si non c'est la boite.
— Et c'est quoi la boite? demanda Malefoy en ricanant.
— C'est cela, dit Yoda en montrant une grosse boite en fer, incassable.
— D'ailleurs, continua Yoda, tu vas la tester.
Il prit Malefoy et le plaça dans la boite qu'il referma à clef. Il jeta le sort:
Endoloris maxi maximale
Drago ressentit une atroce douleur qui se répété continuellement.
Les élèves hurlèrent de terreur.
— Taisez vous, ordonna Yoda, si non vous allez le rejoindre.
Yoda adorait les bruits de Malefoy qui hurlait. Les élèves n'appréciaient pas du tout. Il y avait des boutons sur la boite, Yoda appuya sur l'un d'eux et la voix de Malefoy se coupa.
— J'ai couper le son, annonça Yoda, maintenant, on peut faire cour dans le calme. Et si par malheur vous répété cela, je vous enferme dedans pendant quinze jours.
Les élèves se turent et Yoda commença son cour. Malefoy était toujours dans la boîte en train de souffrir atrocement.
Yoda avait toujours pour habitude de faire du hors cour. Il feuilleta le programme et regarda: leçon, faire danser un père noël en carton. Yoda proposa le programme aux élèves, il y avait des ''Oh! Non'' des ''pff, ça fait chier'', Yoda dit alors:
— Nous allons faire du hors programme.
Les élèves l'acclamèrent et Yoda commença:
— Nous allons apprendre à faire volé des objets et en les contrôlent. Harry, vient essayer.
Harry se leva, sorti sa baguette et se plaça devant Yoda.
— Bien, dit Yoda, tu pointe ta baguette devant l'objet ou la personne que tu veux faire volé et tu prononce:
Possecus.
— Allez, fit Yoda, un, deux, trois...
— Possecus, prononça Harry en pointant sa baguette sur le bureau. Le bureau se souleva.
— Maintenant, dit Yoda, avec ta baguette, tu la bouge à gauche, l'objet va à gauche, tu la bouge à droite, l'objet va à droite.
Harry déplaça sa baguette de gauche à droite et le bureau vagabonder de gauche à droite.
— Bien, dit Yoda, maintenant pose le bureau en disant: Nopossecus.
— Nopossecus, dit Harry.
Le bureau tomba violemment à terre et se brisa. On put voir tous se qui y avait dedans. Les objets confisqués, les livres X de Yoda avec des femmes vertes nus dessus, des chocolats, une collection de boites miniatures, et, des CD vierges.
— A vous M. Wesley, dit Yoda.
— Je peux pas, dit Ron.
— Pourquoi? Demanda Yoda.
— Parce que j'ai mangé ma baguette, dit Ron.
— Quoi? Dit Yoda.
— J'avais pu de pain pour le repas, alors j'ai manger ma baguette, expliqua Ron.
— Tu en rachètera une à la boulangerie, lui ordonna Yoda.
— Neville, continua Yoda, à vous.
Le cour se termina quand passa, car il fit un mauvais sort et toutes les tables se brisèrent. Le premier cour se termina donc en fiasco.
Tous les élèves allèrent au cour qu'ils détestaient le plus:
Le cour du professeur Rogue.
Il y avait deux heures de suite tous les lundis.


Chapitre 2
Les deux heures avec Rogue


3

Les élèves entrèrent dans le cachot sombre où était la classe de cour de Rogue.
Rogue était un professeur sinistre et noir. Il avait servie Voldemor et sa bande pendant plusieurs années, avant de combattre aux côtés de Dumbeldor, le directeur de Poulard.
Toujours vêtu de noir et les cheveux teints en noir, on aurait pu croire qu'il joué dans un groupe de rock dans les années new ave.
Les élèves s'installèrent, Jack à côtés de Harry et Ron à côtés d'Hermione.
— Nous allons commencer, annonça Rogue.
Il fil l'appel et vit que Malefoy manqué. Les élèves lui racontèrent que Malefoy était à l'infirmerie et que Mrs Pommepasfraiches, l'infirmière s'occuper de ses blessures causaient par le père noël en carton.
Rogue commença sont cour, il était partit pour deux heures.
Les élèves sortirent lentement leurs affaires.
— Dépêchez-vous, hurla Rogue.
Les élèves sursautèrent et sortirent leurs affaires très rapidement, en accéléré. Rogue parla des plantes et de mélanges...
— Jack, dit doucement Harry à son voisin.
— Quoi? Chuchota celui-ci.
— Emmerdant le cour du mage à moitié débile, du mangemort*, Harry avait augmenté le ton de sa voie sans sens rendre compte.
— Péteur, hurla Rogue. Il avait entendu se que disait Harry.
Heureusement Lupin entra juste à se moment.
— Sevrus, dit Lupin à Rogue.
— Ah! Dit Rogue, le professeur Loupin.
— Je ne m'appelle pas Loupin, mais Lupin, professeur Drogue, je voudrais vous parlez.
— Je ne m'appelle pas Drogue, mais Rogue.
— Je veux vous parlez, insista Lupin, en privé.
Rogue et Lupin entrèrent dans une pièce à part. Au bout de quelques minutes, Lupin et Rogue ressortirent, Lupin tenant une potion dans sa main.
— N'oublier pas Loupin, avant la transformation.
— Oui, dit Lupin, à plus et merci, professeur Drogue. Lupin sortit.
L'heure de cour passa très lentement.
*partisan de Voldemor


4

La deuxième heure s'annonça encore plus longue que la première.
Rogue avait oublier Harry la visite de Lupin, et le cour continué.
Le professeur Rogue dictée très vite et il ne fallait pas oublier de mots, si non devoir en plus à faire à l'écrie.
Cornebus Flunch est le ministre de la magie, il se trouve au ministère et il rédige une lettre pour envoyer à Poulard concernent le professeur Dumbeldor et Macdonald. Mais un homme s'approche de lui et fait brûler sa lettre.
Voldemor se trouvait là, avec le docteur d'enfer et Anubis.
— Vous prévenez Poulard de notre attaque surprise et on vous tue, dit Voldemor d'un ton menacent.
— Oui, dit Flunch.
Le cour du professeur Rogue était de plus en plus ennuyeux et Harry se dit qu'il ne pourrait pas tenir tous les lundis deux heures avec Rogue. La sonnerie retentit enfin et Rogue donna une rédaction sur les potions pour lundi prochain et les élèves partirent en récréation.


Chapitre 3
Le match de Quibich


5

Dans la cour de récréation, Harry parlait avec un voyageur nommé Yan Solo et son compagnon Chewbacca, Chewbacca beuglait et ne parlé pas, seul Solo semblait comprendre se qu'il raconte.
Solo était fan de Quibich, il était enthousiaste de savoir que Harry jouait dans une équipe de Quibich, en plus il y avait un match demain, il pourra voir Harry. Harry est attrapeur, il doit attraper une toute petite balle volante et l'équipe gagne, les autres joueurs se passent le souaf (le ballon) et le lancer dans des anneaux. Il y avait des cognards, qui cognait les joueurs, pour rajouter une difficulté.
Tous Poulard venait assister aux matches, c'était une tradition.
Le lendemain, s'était le match. Tous Poulard acclamé les joueurs. Les anciens anneaux furent cassés, alors Frodon accepta de prêté ses anneaux de collection pour remplacer les anciens.
Mrs Pipi ouvra la caisse où se trouvé les boules du jeu.
— Je veux un beau match, annonça Mrs Pipi, pas de craches ou autres petits cacas. Bonne chance.
— Merci, répondirent les joueurs.
— J'espère qu'avant le match vous avez étaient faire pipi? Dit Mrs Pipi.
— Oui, répondirent les joueurs, et ferme ta gueule.
— Alors allons y, termina Mrs Pipi.
Elle siffla dans son sifflet et lança le souaf, le match commençait...


6

Les spectateurs étaient placés dans des tours et ils observaient le match. Il y avait une tour pour chaque classes et une tour pour les professeurs. Il y avait aussi une tour Yoda, il voulait une tour pour lui tous seul.
Les joueurs se passaient le souaf et volaient en balais en tenant la balle sous leur bras.
Il y avait zéro zéro encore, selon les joueurs, les anneaux étaient trop petits. Mais le match continuait quand même.
Le cognard fonça droit sur Dubois, un joueur, et lui déchira le bras. Le bras vola en l'air et tomba dans les mains de Neville, il s'évanouit. Dubois abandonna la partie et partit.
Le match continuait encore et les élèves jouaient.
Un cognard begna la tour de Yoda, celle-ci s'effondra en mille morceaux avec Yoda dessus. On put voir dans l'écroulement la tête de Yoda volée puis retombée.
Le cognard faisait volé des bras, des jambes et des doigts. Mais Harry Péteur attrapa le vif d'or et son équipe l'emporta.
Yoda se leva et tous le monde le regarda stupéfiaient, surtout Rogue qui tenait sa tête dans sa main.
— Ah! Ma tête, dit Yoda, merci Rogue, j'ai faillis l'oublier.
Rogue le regarda avec des gros yeux.
Les blessures se furent soignaient à l'infirmerie et une semaine après tout était rentrée dans l'ordre.
Poulard était tranquille, les élèves allèrent en cour de Lupin, il coalliait avec Yoda et ils faisaient cour à deux, du hors programme. Drago sortit de la boîte tétanisait et il courut, puis sécha le cour.
Un salon de coiffure fut ouvert deux mois plus tard.
Le salon était tenu par Luck Skywalker, il coupait les cheveux au sabre laser, une spécialité.


Chapitre 4
Dans l'antre de Voldemor


7

Une nuit tranquille à Poulard, les garçons dormaient, quand un rayon lumineux téléporta Harry jusqu'à l'antre de Voldemor.
— Bonjour Harry, dit Voldemor en ricanant.
— Comment m'avez vous téléporté? Demanda Harry.
— Grâce à une technologie que j'ai volée et vendu au seigneur des ténèbres, dit Anubis.
Harry était pieds nus et torse nu, il n'avait qu'un bas de pyjama et il faisait dix degrés dans la grotte, Harry avait froid.
— Tu me connais? Demanda Voldemor.
— Oui, dit Harry, vous avez tuer mes parents.
— Ah! ah! ah! ricana Voldemor, se n'est pas vrai, je comptais les tués tes parents, mais quand je t'ai lancé le sort, nous avons été projetés hors de la maison et très loin. Tes parents, les Péteurs, ne te retrouvèrent pas et dans un vent de panique ils pétèrent et leur maison explosa.
— Vous mentez, dit Harry.
— Non, dit Voldemor, je ne vois pas pourquoi. Je comptais les tués, mais ils ont fais le travaille à ma place. Bien sûr Vador à réussi à détruire les mauvaises odeurs de la maison. Il sauva ainsi le village où ils étaient, les gens auraient pu mourir de causes de mauvaises odeurs. Et maintenant Péteur, je vais te tuer.


8

Au cour de Rogue à Poulard...
— Péteur, hurla Rogue, où est Péteur?
Les élèves regardèrent sa place qui était vide.
Un rayon se téléporta à la place de Harry et l'empereur apparut.
— Je suis venu vous apportez des nouvelles de Péteur, dit-il.
Rogue se retourna et écarquilla ses yeux en voyant l'empereur.
— Fuiez, ordonna Rogue aux élèves.
Les élèves coururent dans tous les sens.
— Stop, ordonna l'empereur, si non je vous tue tous.
— Expé l'anus, cria Rogue en pointant sa baguette vers l'empereur. Celui-ci vola contre le mur et retomba le cul par terre.
Il se releva en pointant sa baguette sur Rogue en disant:
— Vous allez payé.
— Stupefix.
L'empereur vola par la fenêtre et se téléporta durant sa chute.
Le professeur Dumbeldor était là et il aida Rogue à se relevé.
— Merci Albus, dit Rogue.
— Où est Yoda? demanda Dumbeldor.
— Je ne sais pas, répondit Rogue, pourquoi?
Harry se trouvait à côté de Voldemor...
— Maintenant Harry tu vas mourir, annonça Voldemor.
Harry ferma les yeux.
Yoda arriva...
— Avada kadavra.
Michael Myers fut tuer.
— Désintégrus.
Jason fut désintégré.
Le reste de la bande s'enfuie.
— Relève toi Harry, dit gentiment Yoda.
— Merci, dit Harry, merci beaucoup.
— Allez, dit Yoda, rentrons.


Chapitre 5
Sirius White


10

Sirius White le dangereux tueur s'est évadé d'alaskan, la prison des sorciers. Il veut tuer Harry. Il a vendu les Péteurs à Voldemor, il lui a dit où ils étaient cachés.
Quant Harry susse cela il se jura de tuer Sirius. En plus Sirius à tuer Peter Petimaigre, un des amis de James Péteur, le père de Harry.
Des débraïlleurs sont postés autour de Poulard, ils sont les gardiens d'alaskan et se nourrisses des penses joyeuses des humains jusqu'à qu'il ne reste plus que leur pires souvenirs.
C'était au cour du professeur Rogue, défense contre les forces du mal...
— Professeur? Demanda Harry à Rogue, où sont Lupin et Yoda?
— Le professeur Yoda est partit pendant quinze jours tourné le vingt troisième épisodes de Star Wars et le professeur Lupin est dans l'incapacité de faire son cour. Maintenant ouvrez vos livres page 300/80/14ze.
— Les loups garous? S'étonna Hermione, mais monsieur on à commencer les éprouves en retard.
— Silence, dit Rogue, qui peut me dire la différence entre un animagus et un loup garou?
Hermione leva le doigt.
— Personne, continua Rogue, dommage...
— Monsieur, fit Hermione, un animagus peu se transformé quand il veut, alors que le loup garou n'a pas le choix, à chaque pleine lune il se transforme, de plus le loup garou oubli qui il était et tuerait son meilleur ami, si, il le croisé...
— C'est la seconde fois que vous parlez sans autorisation, dit Rogue à Hermione, 300/80/14ze points retirez à votre classe.
Puis il fit son cour.
Le lendemain, Ron, Harry, et Hermione se promenèrent, et soudain un énorme chien noir attrapa Ron par la jambe et le traîna jusque dans un souterrain. Harry et Hermione le suivirent.
Ron tenait Croutard dans sa main et le serrait très fort, le rat presque étouffé.
Harry et Hermione arrivèrent dans le souterrain.


11

Ils arrivèrent dans une maison où ils trouvèrent Ron qui se tenait la jambe.
— Attention, hurla Ron, c'est pas un chien, c'est un animagus.
Harry et Hermione se retournèrent et aperçurent l'animagus c'était Sirius White.
Harry se jeta sur lui et pointa sa baguette sur Sirius. Sirius croqua et mangea la baguette de Harry.
Lupin arriva et dit:
— Expé l'anus, Harry retomba à côté de Sirius qui se releva, et il prit Lupin dans ses bras.
— Vous êtes sont ami, hurla Hermione.
— Je l'ai retrouvé, dit Sirius.
— Je sais, dit Lupin.
— Tuons le, insista Sirius.
— Attend, dit Lupin, Harry a le droit de savoir pourquoi.
— Je sais, dit Harry, vous avez trahie mes parents.
— Non, dit Lupin, quelqu'un a bien trahi vos parents mais se n'était pas lui.
— Alors qui? Dit Harry.
— Peter Petimaigre, dit Sirius, et il est dans cette pièce en ce moment, Sort vite...
— Expé l'anus.
La baguette de Sirius vola en l'air.
Rogue se trouvé là et pointé sa baguette sous le cou de Sirius, celui-ci essaya de manger la baguette de Rogue, mais Rogue la pointa plus bas et Sirius ne put l'atteindre.
— Je vais te tuer, dit Rogue.
— Expé l'anus, dit Harry, Rogue vola contre le mur. Harry avait prit la baguette d'Hermione.
— Harry, dit Hermione, tu as agressé un professeur.
— M'en fou, dit Harry, parlez moi de Peter Petimaigre.
— C'est le rat de Ron, dit Lupin, amenez le, qu'on le tue.
— Mais… béguéïlla Ron, quand Sirius m'a prit par la jambe je tenais Croutard dans ma main et j'ai paniqué et j'ai séré trop fort et il s'est écrabouillé dans ma main.
— Bon, dit Lupin, alors on s'en vas.
— Non, dit Hermione.
— Pourquoi? Fit Lupin.
— Car c'est la pleine lune, dit Hermione, et que vous êtes un loup garou.
— Depuis quand le savez vous? Demanda Lupin.
— Depuis le cour du professeur Rogue, répondit Hermione.
— Bravo Hermione, dit Lupin, je n'ai jamais vu une sorcière de votre âge aussi intelligente.
Ils passèrent la nuit dans la maison, Ron ne pouvait pas se lavé les mains, il avait du sang partout et des petits bous d'os de rat planté dans sa main.
Rogue se releva en colère.
— Bande de petits insolent, vous m'avez fait basculé, surtout vous Péteur, parlé avec un homme qui veut vous tué.
Rogue n'avais rien comprit à l'histoire et ils lui expliquèrent, mais il ne voulait pas y croire.
Le soir, Sirius ronflait beaucoup et Lupin aussi. Rogue faisait des bulles de potions, elles sortaient de sa bouche, Lupin ronflait en parlant:
— Rrrrrron, je suis Lupin.
Rrrrrron, je suis Lupin.
Rrrrrron, je suis Lupin.
Rrrrrron, je suis Lupin.
Rrrrrron, je suis Lupin.
Et toute la nuit Harry ne pu dormir.
Entre les bloublous de Rogue et les Lupin de Lupin, il ne pu dormir.
Le lendemain ils rentrèrent et s'était les vacances de noël.
Il y avait une surprise pour les vacances…


Chapitre 6
Vacances au SG-C


12

Le Poulard express était garer à Poulard et les élèves montèrent dans le train, ils ne savaient pas où ils allaient passé les vacances de Noël, c'était une surprise.
Harry, Ron et Hermione, allèrent dans un compartiment où étaient Lupin, Yoda et John Coffer.
Le train démarra et prit une direction inconnu pour les élèves.
Au bout d'une heure de voyage John Coffer s'aperçut que le train avait démarré.
— ça va Harry, demanda Lupin.
— Oui, dit Harry.
— C'est un secret, dit Lupin.
— D'accord, dit Harry, promenade au clair de lune.
Harry se tourna vers John et lui demanda:
— Comment t'appelle tu?
— Non, dit Yoda.
— Je…, dit John.
— Pourquoi il parle lentement? Demanda Harry.
— Je ne sais pas, dit Yoda.
— …m'…, dit John.
— Il va continuer longtemps comme ça? Demanda Hermione.
— Jusqu'à temps qu'il est fini, dit Yoda.
— …appelle…, dit John.
— Vous savez où ont va? Demanda Ron.
— Oui, dit Yoda, mais je n'ai pas le droit de vous dire que l'ont va au SG-C, une base où il y a la porte des étoiles, un anneau qui sert à voyager à travers les étoiles. Je n'ai pas le droit de vous le dire.
Ron ricana.
— …John…, dit John.
— Tu leur à dit, Fit Lupin.
— Ah bon, dit Yoda, tan pi.
— …Coffer…, dit John.
— C'est bon, dit Harry, il a fini.
— Oh! Non, dit Lupin.
— …comme…, dit John.
— C'est quoi la porte des étoiles? Demanda Harry.
— C'est un appareil, dit Lupin, il faut crée sept coordonnés, une sorte de numéro de téléphone et un vortex se forme, et on rentre dans l'anneau et on se retrouve sur une autre planète.
— …le…, dit John.
— Et qui commande la base? Demanda Hermione.
— Plusieurs personnes, dit Lupin, le général Hamande, le colonel O'Neill, le major Sam Raper, Daniel Jackisonne et Teal'c.
— …café…, dit John.
Le train arriva et les élèves descendirent admirer la base.


13

— Bonjour, je suis le général Hamande, dit le général, un commentaire?
— …sauf…, dit John.
— Bien, dit Hamande, nous allons visiter la base.
Les élèves visitèrent la base avec le colonel O'Neill.
— Bon, dit Jack, quelqu'un à un commentaire?
— …que…, dit John.
— Monsieur, dit Hermione, on peut voir la porte fonctionner?
— Bientôt, dit Jack, autres questions?
— …s'a…, dit John.
— Bon alors on continu, dit Jack.
Ils allèrent dans la salle de briefing, là où les équipes de missions fond leur rapports.
Tous le monde s'assiérent et le général au bout.
— On va commencer, dit Hamande, des questions?
— …s'écrit…, dit John.
— Bon alors on commence, dit le général, nous avons des ennemies en communs, Anubis, Voldemor, le docteur d'Enfer et l'empereur.
— Ils sont méchants, dit Ron, il faut les tuer.
— Oui Ron, dit Hamande.
— …pas…, dit John.
Et Hamande fit un long discours sur les goa-ulds et les Asgards.
Quand il demanda:
— Ce briefing vous à plus?
— Oui, répondirent les élèves.
— …pareille; fit John.
— Bravo, fit Lupin.
— Merci, dit Hamande, je suis ravie que mon discours vous fasse cet effet là.
— Bravo, continua Lupin, John a terminé sa phrase.
— Ah! fit Hamande déçus, ce n'était pas mon discours qui lui a fait dire bravo, pff.
Les vacances se passèrent bien, et les élèves rentrèrent en train.
Dans la cabine, Macdonald vint avec Yoda, Lupin et les autres, elle ne connaissait pas John, elle lui demanda:
— Comment tu t'appelle?
— NON! Hurla Lupin.
Macdonald sursauta:
— Mais vous êtes fou de criez comme ça.
— Je…, dit John.
— Merde, fit Lupin.


Chapitre 7
Le nouveau plan


14

— Bon, dit Voldemor, nous allons construire un nouveau plan pour détruire Poulard.
— Ok, confirmèrent les autres.
— Anubis? Dit Voldemor.
— Oui monsieur?
— Rassemble tous les vaisseaux goa-ulds.
— Bien, dit Anubis.
— Docteur d'Enfer? dit Voldemor, vous irez recruter tous les méchants que vous trouverez avec l'empereur.
— Nous allons enfin gagner, dit Voldemor.
A Poulard…
C'est le cour de Yoda, Lupin était partit faire une promenade au clair de lune.
— Bon, dit Yoda, on va faire comme d'habitude, du hors programme, nous allons apprendre le sort: Exvélo pastonhomme, se sort sers à faire éloigner les débrailleurs.
Bon, qui commence? Personne? Bon, je vais prendre au pif
Euh… Harry, tu viens ici, tout de suite.
Harry arriva prés de Yoda.
— Tu penses au bonheur et là tu dis la formule, dit Yoda, compris?
— Compris, affirma Harry.
— Attention, dit Yoda, trois, deux, un… Yoda ouvrit le coffre et un débrailleur en sorti.
— Exvélo pastonhomme, hurla Harry.
Un jet blanc sortit de la baguette de Harry et le débrailleur se rebrailla et mourut.
— Bravo Harry, dit Yoda, bravo.
Tous le monde applaudirent sauf Malefoy, alors Yoda le mit dans la boite.
Personne ne se douté que les méchants avaient finis de préparaient leurs plans est ils allaient bientôt attaquer, personne ne le savais, sauf celui ou celle qui lit cette histoire pourrie.


15

Anubis avait rassemblé une grande flotte de vaisseaux spatiaux, l'empereur rassemblait beaucoup de sorciers combattants pour le seigneur des ténèbres.
Il y avait: Lucius Malefoy, le père de Drago, Crabe, Goël, le compte d'Hocou, Apophis, un maître Goa-ulds, Leatherface, Jack l'éventreur et Yannick Noah.
Voldemor envoya Yannick en infiltration à Poulard…
C'était la nuit à Poulard, tous le monde ronflés, Yannick marcha et il arriva au portrait de la grosse dame, il fallait lui donner le mot de passe et elle laissait entrer la personne dans la salle où dormaient les élèves.
— Le mot de passe, demanda la grosse dame.
Yannick répondit:
— Du soleil, comme si l'en pleuvait le cœur en été, et la vie coulera, du soleil mon eldorado au creux de ta peau et la vie coulera, comme ça.
— Vous chantez bien, dit la grosse dame, vous pouvez passé.
Le porte s'ouvrit et Yannick entra.
Il se retrouva face à face avec Yoda…
— Bonjour, dit Yoda, vous croyez nous avoir comme ça, vous devez savoir que je dors toujours debout, jamais allongé et que je dors que trois heures par nuits, pas plus.
En plus, j'ai le sommeil léger.
— Le soleil neiger? Demanda Yannick, je ne comprend pas.
— Il faut dire ''je n'entend pas'', corrigea Yoda, adieu.
Avada Kadavra.
Le lendemain, Harry se leva, enfila son t' short, mi son pantalon et alla pieds nus dans la salle commune, la moquette chaude rafraîchissait les panards qui puent du Péteur.
L'odeur insupportable régnait dans la salle commune, heureusement que Harry était le premier levé et que personne n'était là, si non il ou elle serait mort.
Heureusement encore, Vador passa par là et décontamina la zone.
— Va te lavé les pieds, dit-il à Harry.
Harry partit.
Il entra dans les vestiaires vides. Il se déshabilla et entra sous la douche.
Quand quelqu'un entra. Harry ne bougea pas, il n'avait pas allumé l'eau, alors la personne se croyant seul se mis nu, c'était Yoda.
Harry l'observa et faillit vomir, Yoda avait trois pénis et six testicules.
Yoda entra dans la douche et fit coulé l'eau, l'eau qui lui tombait dessus était à fond, cent degrés environ.
Harry attendit vingt minutes, le temps que Yoda parte et il prit sa douche.
— Comment, dit Cornebus Flunch le ministre de la magie, il était au ministère et venait d'entendre le rapport d'Arthur Wesley, le père de Ron.
— Je vous assure, dit Arthur, il attaque, Voldemor et sa bande.
Il y avait dans la pièce aussi le général Hamande, il dit:
— Je vais donner l'ordre de faire décoller nos vaisseaux.
C'est ainsi que la grande bataille commença.
Harry prenait toujours sa douche quand Anubis commença à bombarder Poulard…



Chapitre 8
La grande bataille


16

Voldemor avait prit le contrôle d'alaskan et les débrailleurs étaient sous son contrôle, il les envoya tous à Poulard.
L'empereur avait fabriqué une armée de druides qui pouvaient tirer avec des rayons lasers.
Harry sortit vite de la douche et se rhabilla, il mit du temps, mais il fut prés.
C'était la grande panique à Poulard. Hagride buvait un thé dans sa maison et Croquemoue, son chien, lui demanda pour sortir, alors Hagride prit la laisse et partit promenait Croquemoue, puis au moment où il sortit, une bombe se largua et sa maison explosa, heureusement il était dehors. Le souffle de l'explosion le fit volé et il atterrit sur Croquemoue qui fut aplatit, Hagride était un géant.
Le pauvre chien n'a pas eu une mort douloureuse, il mourut sur le coup. Hagride put voir Poulard se faire bombardé.
— En avant, dit le général Hamande, il était dans le prométhé, le vaisseau terrien le plus gros et le plus puissant.
Le colonel O'Neill, Teal'c, le docteur Daniel Jackisonne et Sam Raper étaient dans le prométhé, celui-ci décolla et se dirigea vers Poulard.
Des petits vaisseaux décollèrent aussi et se dirigèrent vers Poulard.
Le docteur d'Enfer commandait les druides de l'empereur, celui-ci était avec Voldemor et se cachait dans la grotte, de là ils contrôlèrent toute l'opération.
Soudain l'empereur partit avec un petit vaisseau.
Harry retrouva Ron, Hermione et Lupin.
Lupin protégeait Ron et Hermione.
— Vite il faut partir, hurla Mrs Pipi, enfourchaient vos balais et fuiez, tous.
Une bombe tomba sur la tour du cour de divination, heureusement le professeur Trainaunez n'était pas là. La tour s'écroula et tomba. Le professeur Dumbeldor était en dessous, il tendit sa main et marmonna une formule et la tour vint tombée sur l'armés des druides qui avançait vers Poulard, le docteur d'Enfer hurla en voyant le tour arrivée sur lui, il tendit son bras pour se protégé et la tour l'écrasa avec tous les druides. Une maigre victoire.
Le prométhé arriva, Anubis tira sur le prométhé, mais celui-ci avait des boucliers Asgard.
Harry, Ron et Hermione se retrouvèrent avec Lupin et les élèves de Poulard, plus les professeurs dans un abri, une grotte. A l'entrée de la grotte un chemin menait à Poulard, de l'autre côtés du chemin une grande fallaise, un gouffre, on n'y voyait pas le fond.
Tous les débrailleurs arrivèrent et commencèrent à détruire l'armée de Flunch, Sirius était dedans. Harry voyait de loin, l'armée se faire réduire en miette, il décida d'aller sauver son parrain, Sirius White et coura. Il arriva et cria:
— Exvélo pastonhomme.
Un cerf blanc sortit de la baguette de Harry et fit fuir les débrailleurs.
Dumbeldor était devant la grotte, Harry arriva et vit Dumbeldor, pour protéger la grotte, il se battait contre Voldemor.
Anubis arriva avec son vaisseau et tira sur Dumbeldor, celui-ci bascula et tomba de la fallaise.
— NON, hurla Harry.
Soudain Anubis se téléporta de son vaisseau et celui-ci explosa grâce au prométhé.
— Hourra, criait l'équipe du vaisseau.
Le prométhé repartit détruire les petits vaisseaux. Voldemor s'avança vers Harry.
Rogue se mit entre eux, il pointa sa baguette vers Voldemor.
— Tiens, dit Voldemor, mon ancien disciple et serviteur.
— Tu ne touche pas à M Péteur, dit Rogue.
— Nous verrons bien, dit Voldemor, il pointa sa baguette sur Rogue.
— Expé l'anus.
La baguette de Voldemor vola et tomba dans le gouffre.
Yoda se tenait derrière Rogue.
Voldemor les regarda d'un regard noir et se téléporta en disant:
— Mon règne est arrivé.


Chapitre 9
Le retour du maître Voldemor


17
— Nous avons gagner? Demanda Harry à Yoda.
— Oui, dit Yoda.
Rogue rabaissa sa baguette. Lupin sortit de la grotte et demanda:
— Que se passe-t-il?
Plus tard…
John Coffer avait tous vu de la bataille.
Tous étaient devant Poulard à moitié détruit.
Soudain toute une flotte de croiseurs impériaux arrivèrent et prirent la population en otage. L'empereur était là, il était partit chercher de l'aide et il est revenu avec une centaine de vaisseaux. Sans Dumbeldor, ils allaient perdre, alors il capitulèrent, et le temps où régné Voldemor revint. La terreur et la peur était la monarchie.


18

Poulard n'était plus sécurisé pour personne, les élèves faisaient cour, mais il fallait être sur ses gardes.
Le château dut à moitié reconstruit, mais vu qu'il était à moitié détruit, alors il fut reconstruit entièrement.
Une association luttant contre les forces du mal: l'ordre du DIVIX, contenait: Lupin, Rogue, Yoda, Flunch, Mogré Faux Œil, un astor, monsieur et madame Wesley et Grangé, Dobby, l'elfe de maison, Hamande et sa base, les élèves de Poulard, Macdonald, Sirius White et Marius Dudseloy, un sorcier toujours vêtu d'une capuche, on ne voyait jamais son visage, il disait qu'il avait était brûler, Luke était là, Vador, Solo et Chewbacca.
Le groupe résidait dans un lieu secret, Poulard, une salle de conseil y avait était aménager, comme ça les élèves étaient sous protection.
Les vacances arrivèrent et Harry reprit le train pour aller chez son oncle et sa tante. Ils étaient horriblement méchants, mais il y avait du sang de Lily Péteur qui coulait dans les veines de la tante et cela protégé Harry.
Harry prit le train et se mit avec John, Macdonald, Lupin, Yoda et Flunch.
Flunch ne connaissait pas John et lui demanda:
— Qu'a tu vus des batailles?
— Non, hurla Lupin, je doit faire le trajet de retour moi.
Il sortit.
Harry était chez son oncle et sa tante quand on sonna à la porte.
— Harry, aboya la tante, ouvre la porte.
Harry ouvrit la porte, Lupin et Yoda étaient devant.
— Nous allons passer les vacances avec toi pour te protéger.
Harry se réjoui, il était heureux.
— Sortez, beugla Vermone, l'oncle.
— Tu parle encore et je te dégonfle le gros, dit Yoda.
Harry riait, les vacances allaient enfin êtres amusantes.


Fin du tome 1



Retour au sommaire