Banc de Parc
de Jonathan Collins



SÉRIE ABSURDE (1)

Lieu: Banc de parc. Temps: Heure du lunch
Monsieur X et Madame Y
Monsieur X: (vient s'asseoir à gauche du banc, sac en papier à la main, il aperçoit Madame Y qui s'approche et lui fait signe de venir s'asseoir) Bonjour!
Madame Y: (s'assoyant) Bonsoir!
Monsieur X: Pourquoi me dites-vous bonsoir ? Il fait jour.
Madame Y: Ma montre indique minuit.
Monsieur X: (consulte sa montre) Ah, vous avez raison, la mienne aussi. Alors, bonsoir!
Madame Y: Bonsoir!
Monsieur X: Il fait beau n'est-ce pas ?
Madame Y: Oui. (Elle regarde le sol) Oui, c'est vrai, il fait beau.
Monsieur X: Vous habitez chez vos parents ?
Madame Y: Non, ce sont eux qui habitent chez moi.
Monsieur X: Comptez-vous vous en débarrasser bientôt ?
Madame Y: Ma mère a un rendez-vous chez la coiffeuse demain. Je l'y reconduirai puis j'enverrai mon père la chercher à ma place en lui indiquant de fausses indications pour qu'il se perde.
Monsieur X: Ingénieux. Mais s'il laisse des bouts de pain ou des cailloux pour retrouver son chemin?
Madame Y: Il ne pourra pas les transporter puisque je lui aurai arraché les poches de son pantalon.
Monsieur X: Brillant. Et vous habitez chez vos parents ?
Madame Y: Non. Je vis seule.
Monsieur X: Depuis quand?
Madame Y: Depuis demain. Je vous l'ai déjà dit.
Monsieur X: Désolé, j'ai très faim et cela nuit à ma concentration.
Madame Y: Qu'avez-vous à manger dans ce sac ?
Monsieur X: Mon lunch.
Madame Y: Et qu'y a-t-il dans ce lunch ?
Monsieur X: Rien.
Madame Y: Votre sac à lunch est vide?
Monsieur X: Je n'avais pas faim quand je l'ai préparé ce matin.
Madame Y: Voulez-vous le mien? (Elle lui tend un sac de papier)
Monsieur X: Merci. (Il l'ouvre) Il est vide.
Madame Y: Je sais, je suis au régime.
Monsieur X: J'imagine alors que le lunch est terminé.
Madame Y: Oui, cela semble être le cas.
Monsieur X: (Il se lève) Au revoir madame!
Madame Y: Vous partez?
Monsieur X: J'ai fini de manger.
Madame Y: Alors à demain ?
Monsieur X: Même heure, même banc !
Il part.



SÉRIE ABSURDE (2)

Même décor, même temps.
Monsieur X s'approche du banc de parc, l'examine, dépose un mouchoir et s'assoit à côté. Madame Y s'approche et s'assoit sur le mouchoir.
Monsieur X: Excusez-moi, vous êtes assise sur mon mouchoir.
Madame Y: Pardon ?
Monsieur X: (reprenant les mêmes intonations) Excusez-moi, vous êtes assise sur mon mouchoir.
Madame Y: Que faisait-il là votre mouchoir?
Monsieur X: Je m'en servais comme nappe pour y déposer mon lunch.
Madame Y: Moi je m'en sers comme porte-fesses pour y poser mes fesses.
Monsieur X: Vous êtes vulgaire !
Madame Y: Vous êtes français !
Monsieur X: Effectivement, comment l'avez-vous deviné ?
Madame Y: Par la baguette que vous portez sous le bras.
Monsieur X: Et vous, où êtes vous née ?
Madame Y: À l'Hôpital Bellevue
Monsieur X: Étrange.
Madame Y: Quoi donc?
Monsieur X: Je ne suis pas né au même endroit du tout.
Madame Y: C'est fou les non-coïncidences, n'est-ce pas ?
Monsieur X: Je suis perplexe. Mais je crois que nous nous éloignons du sujet principal.
Madame Y: Quel est-il ?
Monsieur X: (du même ton) Excusez-moi, vous êtes assise sur mon mouchoir.
Madame Y: Oui, et d'ailleurs il est très confortable.
Monsieur X: Vous le prenez un lait, deux sucres ?
Madame Y: De quoi parlez-vous?
Monsieur X: Votre café, vous le prenez un lait, deux sucres ?
Madame Y: Seulement du lait, merci. (Elle s'apprête à prendre le café des mains de Monsieur X, mais celui éloigne le café) Vous ne me le donnez pas ?
Monsieur X: Vous risquez de le renverser sur mon mouchoir.
Madame Y: Votre mouchoir ?
Monsieur X: Oui. (Même intonation) Excusez-moi, vous êtes assise sur mon mouchoir.
Madame Y: Ah vraiment? Pourquoi ne pas l'avoir dit plus tôt ?
(Elle se lève et tend le mouchoir à Monsieur X)
Monsieur X: Merci.
Madame Y: Vous me le donnez ce café, ou pas ?
Monsieur X: (Il consulte sa montre) La pause-café est terminée. (Il vide le café par terre) Désolé. À bientôt, madame!
Il part.



SÉRIE ABSURDE (3)

Monsieur X et Madame Y, heure du lunch, banc de parc.
Monsieur X: Vous êtes en retard.
Madame Y : En retard? Moi?
Monsieur X: Nous avions rendez-vous à midi. Il est midi trente.
Madame Y : Nous avions rendez-vous?
Monsieur X: À midi. Il est midi trente.
Madame Y : Mais je ne vous connais pas.
Monsieur X: Mais si.
Madame Y: Mais non.
Monsieur X: Vous ne vous souvenez pas l’autre jour?
Madame Y: Quel autre jour?
Monsieur X: Mardi dernier.
Madame Y: Mardi?
Monsieur X: À peu près à la même heure...
Madame Y: Continuez.
Monsieur X: Vous ne vous souvenez donc pas?
Madame Y: Non. Dites, ce jour-là, avons-nous discuté?
Monsieur X: Oui, bien sûr.
Madame Y: Et de quoi?
Monsieur X: Vous ne vous souvenez pas?
Madame Y: Non.
Monsieur X: Vous m’aviez donné rendez-vous ici à midi.
Madame Y : Ah! oui! Je m’en souviens!
Monsieur X: Enfin!
Madame Y: Mais ce n’était pas vous.
Monsieur X: Quoi?
Madame Y : C’était quelqu’un d’autre. Et ce n’était pas moi non plus.
Monsieur X: Que dites-vous là?
Madame Y : Ce n’était pas vous, ce n’était pas moi et ce n’était pas à midi. C’était à seize heures.
Monsieur X: Vraiment?
Madame Y: Je suis même persuadé que ce n’était pas ici, c’était au restaurant.
Monsieur X: Je me serais donc trompé de lieu, de temps et de personnes?
Madame Y: En effet. Mais vous n’étiez pas loin de la vérité. Quelqu’un avait effectivement rendez-vous avec quelqu’un d’autre à un autre moment de la journée ailleurs qu’ici.
Monsieur X: Oh! Dans ce cas, je vous prie de m’excuser.
Madame Y : Ce n’est rien. Bonne journée!
Monsieur X: Vous aussi!



SÉRIE ABSURDE (4)


Monsieur X et Madame Y, heure du lunch, banc de parc.
Madame Y: Ah!
Monsieur X: Ah?
Madame Y: Ah non...
Monsieur X: Ah non?
Madame Y: C’est impossible.
Monsieur X: Mais si, mais si...
Madame Y: Puisque je vous dis que non!
Monsieur X: Avez-vous bien regardé?
Madame Y: Oui.
Monsieur X: Partout?
Madame Y: Il n’est pas là!
Monsieur X: Et si vous me disiez ce que vous cherchez...
Madame Y: Vous ne pouvez pas savoir où il se trouve.
Monsieur X: Mais si, mais si...
Madame Y: C’était dans ma boîte à lunch.
Monsieur X: Ah! Je sais où il est!
Madame Y: Quoi?
Monsieur X: Dans votre boîte à lunch!
Madame Y: Non.
Monsieur X: Allez, donnez-moi un autre indice!
Madame Y: Ce n’est pas un jeu, Monsieur!
Monsieur X: Mais si, mais si...
Madame Y: L’avez-vous mangé?
Monsieur X: Non!
Madame Y: En êtes-vous certain?
Monsieur X: Je ne mange pas moi!
Madame Y: Ah non?
Monsieur X: Jamais, Madame, c’est la vérité!
Madame Y: Il n’y a que vous et moi ici.
Monsieur X: C’est vrai.
Madame Y: Alors si ce n’est pas moi, c’est vous...
Monsieur X: Oui, c’est plutôt logique.
Madame Y: Dites la vérité.
Monsieur X: Quoi?
Madame Y: Avez-vous mangé mon sandwich?
Monsieur X: Ah!
Madame Y: Ah! Ah!
Monsieur X: C’est donc votre sandwich que vous cherchez.
Madame Y: Oui.
Monsieur X: Mais je sais où il est votre sandwich.
Madame Y: Où?
Monsieur X: Vous êtes assise dessus.



SÉRIE ABSURDE (5)

Madame Y est assise sur le banc et mange un sandwich. Monsieur X s’approche.
Monsieur X: Excusez-moi. (Madame Y lève les yeux puis retourne à son sandwich) Excusez-moi.
Madame Y: Mais vous êtes tout pardonné, Monsieur!
(Silence)
Monsieur X: Excusez-moi, c’est que...
Madame Y: Avez-vous fini de vous excuser?
Monsieur X: Non, c’est que...
Madame Y (l’imitant): « Non, c’est que! Non, c’est que! »
Monsieur X: Madame, je...
Madame Y: Laissez-moi manger en paix!
Monsieur X: Je veux simplement...
Madame Y: Ah! Espèce de vautour!
Monsieur X: J’ai une question...
Madame Y: Bravo! Moi j’en ai des tonnes! Voulez-vous que je vous en donne des exemples?
Monsieur X: Euh...
Madame Y: Quand allez-vous partir? Qui êtes-vous? Un harceleur sexuel? Un proxénète? Je ne suis pas à vendre, moi, Monsieur!
Monsieur X: Vous ne comprenez pas...
Madame Y: Mais si, je comprends très bien.
Monsieur X: Si vous me laissiez parler...
Madame Y: J’en ai connu des hommes comme vous!
Monsieur X: Des hommes comme moi?
Madame Y: J’en ai connu des centaines!
Monsieur X: Des hommes comment?
Madame Y: Des hommes comme vous!
Monsieur X: Des hommes comme moi?
Madame Y: J’en ai connu des centaines!
Monsieur X: Vous vous répétez.
Madame Y: Vous aussi!
Monsieur X: Laissez-moi parler!
Madame Y: Non!
Monsieur X: S’il vous plaît...
Madame Y: NON! J’AI DIT NON!
Monsieur X: Où se trouve la rue Dubuc?
Madame Y: Par là.
Monsieur X: Merci.
Madame Y: Ça me fait plaisir! Bonne journée!

FIN

Retour au sommaire