Une porte qui claque
de Jérôme Didier




La porte s’est refermée
Faisant place au silence
Me revoilà condamné
A subir ton absence

Et je ne sais quoi dire
Et je ne sais quoi faire
Mais il me faut partir
A nouveau à la guerre

Sur ce champ de bataille
Où il me faut trouver
L’ennemi cette entaille
Dans notre Amour blessé

Refrain
Une porte qui claque
C’est une déchirure
Qui vous ouvre le cœur
Et fait trembler les murs de l’Amour

Non ce n’est pas le vent
Quand il est en colère
Eole des enfants
Qui s’appellent courants d’air
Et ce n’est pas non plus
Le caprice d’un enfant
Juste parés avoir vu
Son désir le plus grand

C’est un château de cartes
Au milieu d’une tempête
Si fragile qu’il s’écarte
Sous le vent de l’amour

Refrain
Une porte qui claque
C’est un peu de nous-mêmes
Qui s’éloigne et se meurt
Sur un fond de je t’aime
C’est l’amour

PONT

Le rideau noir est tombé
Quand sur le seuil de la nuit
J’attends cet oiseau blessé
Qui viendra se poser dans ma vie





Jérôme DIDIER

Texte protégé par enregistrement auprès de la SACEM, merci de contacter l’auteur pour tout usage de son travail. Pour cela envoyez un message à l’adresse thanaphe@wanadoo.fr qui transmettra.

Retour au sommaire