Donc… (petite cuistrerie)
de Jean-Claude Touray



Tout bouge, on perd ses repères. Même la grammaire évolue. Moins vite certes que le vocabulaire et les tournures de phrase. Mais elle évolue la grammaire, dans ses règles et les exceptions qui les confirment.

L’autre jour il tombait des cordes. Je feuilletais dans une librairie où je m’étais réfugié une grammaire du lecteur joliment sous-titrée « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le texte et que vous n’avez jamais osé demande ». Exactement le genre d’ouvrage à feuilleter un jour de giboulées martiennes pour ré-humecter et faire revivre des connaissances un peu desséchées. Pour les remettre au goût du jour. Nostalgie brève du Cours Moyen ; souvenir de ces petites phrases pittoresques, béquilles de la mémoire. La plus célèbre était celle des conjonctions de coordination : « Mais où est donc Ornicar ! » ou Nicaror. Référence était faite à deux mystérieux personnages. Le premier me semblait être un général carthaginois, cornac en chef des éléphants d’Hannibal. Quant au second, il avait pour moi un nom d’empereur byzantin.

La grammaire que je feuillette m’apprend que « donc » a disparu de la liste des conjonctions de coordination qui juxtapose maintenant : Mais, ou, et, or, ni, car. Donc a été classé « adverbe de discours, ayant fonction d’articulation logique » et il manque à la petite phrase devenue : « Mais où est Ornicar ? ». Donc apportait une nuance d’insistance, imposait le point d’exclamation et donnait tout son caractère à la formule mnémotechnique. C’est un peu comme si on avait dit : « Mais vraiment où c’est-y- qu’il a bien pu passer cet animal d’Ornicar ! ». Donc mettait de l’humain dans le grammatical.

Je ne voudrais pas faire l’esprit fort mais j’ai peur pour car. En effet, si Descartes avait eu des opinions inverses, au lieu du « cogito ergo sum » le fameux « je pense donc je suis » il aurait écrit, faisant de la pensée une sécrétion du cerveau, « je pense car je suis ». Car, apparaissant dans cet exemple comme l’opposé de donc, devrait en toute logique être rangé dans la même catégorie : celle des adverbes de discours. La conséquence fâcheuse d’un tel classement serait le remplacement du célèbre Ornicar par un italien totalement inconnu nommé Orni.


Jean-Claude Touray



Retour au sommaire