Complainte du loir
de Jean-Claude Touray



Complainte du Loir

Le loir est du Loiret le lérot de l’Hérault, l’écureuil de partout, la souris de nulle part.
Voyons voir.
Petit rongeur appartenant dans le genre Glis à l’espèce Glis. Le loir est pour l’Etat-Civil Glis Glis. Mêmes nom et prénom.
Plus menu que l’écureuil roux, il a un pelage gris souris aux reflets d’argent. Et de grands yeux noirs comme des baies de cassis.
C'est un noctambule en haute saison mais il hiberne au temps des frimas pendant près de six mois. Il dort. Voilà pourquoi il a une réputation de paresse et de nonchaloir. A l’image de la marmotte, monsieur Glis Glis a trouvé ce truc pour passer tranquillement la saison de la glace et de la glisse.
Comme il aime l’Homme, qui ne le lui rend pas, Glis Glis hiberne à l’occasion dans un grenier … « Excusez moi j’avais juste fermé un œil pour une petite sieste…et j’ai roupillé une moitié d’année »
Au réveil le loir dévore.et s’occupe ardemment de la perpétuation de l’espèce. Pour draguer la pétasse, il dispose, dans sa panoplie de charmeur, d’un solide répertoire de sifflements, grognements, gazouillis et toussotements. Comme la Nature est bien faite, madame la loire, en pleines vapeurs printanières, prête l’oreille à toutes ces vibrations qui la font frémir. C’est le temps des coups de foudre, et plus si intimité. Dans trois à quatre semaines madame accouchera d’une portée de loirets.
Pendant la belle saison dans le profond silence des nuits rurales, on peut entendre au grenier le loir marcher sur une poutre et ronger, pour s’occuper, l’isolation d’un faux plafond ou la réserve de noix. Sacré nom de Zeus jure le paysan insomniaque en se retournant dans son lit et en se demandant comment, à deux heures du matin il va faire pour se rendormir avec ce loir qui se déplace aussi bruyamment et sa femme qui ronfle à côté. J’aurai ta peau sale rongeur, dussé-je acheter un piège à loups…
Je vous conseille plutôt la Moroloir dit la sorcière. Elle s’utilise dans les maisons pour éliminer « surmulots et rats noirs, souris, lérots et loirs ». Grâce à l’action anticoagulante d’une molécule active de dernière génération, à la première égratignure c’est l’hémorragie fatale.

Le loir est du Loiret le lérot de l’Hérault, l’écureuil de partout, la souris de nulle part.
C’est tout vu

Jean-Claude Touray


Retour au sommaire