2 012 première colonie
de Éric Maxant

Parution originale

L'annonce
En cette fin de journée du mercredi 15 février 2012, en France comme dans tous les pays du monde, un nombre incalculable de téléspectateurs était rivé devant son écran de télévision.
Il s'agissait là probablement de l'émission qui rencontrerait la plus forte audience de l'histoire audiovisuelle mondiale. Depuis une semaine, des annonces répétée avaient été diffusées dans tous les médias : télévision, radio, Internet et presse. L'Organisation des Nations Unies devait faire une déclaration historique concernant l'ensemble des peuples de la Terre et les voyages dans l'espace.

Ce soir là, comme une multitude d'autres personnes, la famille Granbois était donc devant le petit écran.

A l'heure prévue, la mire du Mondovision apparaît. Un couple de jeunes présentateurs, environ 25-30 ans, s'y substitue rapidement. Le décor est dépouillé, aucun mobilier ; Seul un rideau bleu marine, sur lequel figure l'emblème des Nations Unies, égaye un peu le studio. Les deux jeunes speakers eux-mêmes sont vêtus de façon banale.

La jeune femme prend la parole, en langue anglaise. Une voix off, en français, couvre légèrement celle-ci.
"Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, bonsoir"

L'homme poursuit :
"Voici une communication du bureau de sécurité des Nations Unies"

Il s'ensuit une partie de ping-pong verbal entre les deux jeunes gens.

De tout temps, l'Homme a cherché à savoir si d'autres êtres vivants existaient sur d'autres planètes que sur la Terre. Beaucoup d'entre vous pensaient que cela était du domaine du possible. Certains avançaient que si extra terrestres il y avait, il était probable qu'une partie d'entre eux disposent d'une technologie plus avancée que la notre.
Quelques-uns allaient même jusqu'à affirmer que les extraterrestres étaient déjà parmi nous. Que certains se contentait de nous épier, que d'autres nous kidnappaient pour effectuer de sombre expériences. Que parfois ils nous offraient parcimonieusement leur technologie, qu'ils apportaient au compte-gouttes des remèdes pour faire face à nos maladies, etc.

Quelques-uns d'entre vous accusaient les gouvernements de nos pays de leur cacher volontairement la vérité à ce sujet, soit pour réaliser de sombres desseins d'ordre économiques ou pour faire des profits au détriment d'autres nations.

Aujourd'hui, l'ensemble des habitants de la Terre va, par cette présente émission et en même temps que de nombreux gouvernements, pouvoir enfin apprendre ce que quelques-uns savaient déjà. Non pas des fariboles édulcorées, pour faire sensation à tout pris et en tirer des profits hypothétiques, juste la réalité que voici :

En 1924, un engin venu de l'espace a effectué un atterrissage en catastrophe sur notre planète. A son bord, il y avait des êtres vivants. L'appareil extraterrestre a subi des dommages importants, mais les passagers en sont sortis pratiquement indemnes. Ces derniers n'ont rien d'extraordinaires du point de vue physique, ni psychique d'ailleurs ; Ils ressemblent à n'importe quel être humain. La technologie terrienne d'alors ne leur permettant pas de réparer leur vaisseau rapidement, ils ont pris contact avec leur planète d'origine. Quelques semaines plus tard un nouvel astronef est arrivé sur Terre et a entrepris les réparations nécessaires. Toutefois, au vu des similitudes, entre nos deux mondes, ils ont décidé de laisser sur place une petite équipe de leurs congénères. Ceux-ci sont restés très discrets, tout au long des années qu'ils ont passées parmi nous.Ils n'ont influencé à aucun moment notre évolution. Et ils se sont cachés jusqu'à une date récente, plus exactement jusqu'à il y a huit mois environ.

En juillet 2011, certains de leur représentant ont pris contact avec des hauts responsables des Nations Unies. Ils leur ont d'abord prouvé de manière irréfutable qui ils étaient. Ensuite, ils leur ont proposé de faire profiter les habitants de la Terre de leur technologie des voyages dans l'espace, de créer une petite colonie sur une planète terraformée et propice à notre physiologie commune. Après concertation au sein du comité de sécurité, il a été décidé d'accepter leur offre. Depuis environ sept mois, les préparatifs battent leur plein ; nous sommes en mesure de vous indiquer que cinq cents personnes sont déjà parties il y a un mois et demi. Ces pionniers sont à pied d'œuvre depuis une quinzaine de jours, car le voyage ne dure qu'un mois malgré l'énorme distance qui nous sépare de cette nouvelle colonie terrienne. Ils nous ont déjà fait parvenir plusieurs messages et compte rendus. Tout se présente bien et ils préparent le terrain pour que quelques-uns d'entre nous puissent les rejoindre. Bientôt deux milles d'entre vous pourront tenter l'aventure. Lorsque nous disons deux milles d'entre vous, cela signifie que chacun d'entre vous, ou presque, aura toutes ses chances de faire ce voyage. Les listes, bien qu'elles soient déjà bien avancées, ne sont pas encore arrêtées. Les conditions physiques nécessaires pour participer à cette extraordinaire aventure sont ordinaires, seule une bonne santé physique et psychique est requise ; il n'y a aucune condition pécuniaire à honorer.

Il y a malheureusement un mais ! Nous sommes tenus à plusieurs impératifs d'ordre technique.

La technologie propulsive employée et la situation des courants stellaires imposent que les volontaires devront accepter de partir dans des délais très courts, de l'ordre de soixante-douze heures.

La durée du séjour, une fois arrivé sur place, est de l'ordre de deux ans, c'est pour cela que cette possibilité sera offerte essentiellement à des familles constituées. Les capacités d'emport en bagages seront limitées au strict nécessaire.

En raison des délais qui nous sont impartis, des listes ont été préétablies. D'ici quelques heures certains d'entre vous seront contactés et recevront la visite de personnes accréditées par nos soins pour vous proposer cette aventure. Rassurez-vous, lorsque ces personnes se présenteront à vous, il n'y aura aucun doute à les identifier ; Elles seront accompagnées de représentants de l'ordre de vos pays respectifs. Ils vous poseront d'entrée une seule question : "souhaitez vous faire partie du voyage ?", et vous n'aurez qu'une seule réponse à donner : "Oui" ou "Non". Si vous répondez par la négative, ils s'en iront aussi rapidement et discrètement qu'ils seront arrivés. Si vous êtes affirmatifs, alors ils resteront quelque temps avec vous, pour vous aider dans vos préparatifs.

Pour savoir d'ors et déjà si vous êtes susceptibles de figurer dans la liste des personnes présélectionnées, voici les critères initiaux qui ont prévalu :
- Etre une famille constituée de quatre membres, soit deux adultes (unis officiellement ou non) et deux enfants,
- Avoir un minimum d'éducation (être lettré), les diplômes importent peu mais il est nécessaire d'être initié aux technologies modernes,
- Avoir déjà effectué des séjours, d'une durée similaire à celle prévue, dans un pays autre que celui de résidence habituelle.
- Ne pas être malade, être de stature moyenne tant par la taille que pour le poids.

Voilà, ainsi s'achève notre annonce. Nous ne doutons pas que nombre d'entre vous ont des tas de questions en suspend. Nous le comprenons parfaitement et des informations complémentaires vous seront données par vos médias habituels. Car ceci n'est que la prémisse d'une grande aventure pour l'humanité terrestre.

- Ouah le bol pour ceux qui vont être choisis ! Lance alors Brice, le fils Granbois.
- Pour la énième fois, tu ne peux pas parler comme tout le monde ? Reprend alors Juste, le père.
- C'est trop lui demander, renchérie Maéva, la fille.
- Arrêtez un peu tous les trois, intervient Lorène, la mère. Juste, que penses-tu de cette histoire ?
- Ils n'ont pas été très prolixes en détail. Ainsi présenté, beaucoup de familles doivent se dire qu'elles ont toutes leurs chances. Enfin dans la mesure où elles font abstraction de tous les points d'ombres laissés en suspend.
- Oui, mais n'as-tu pas toujours dit que si un jour tu en avais l'opportunité, tu partirais illico ?
- C'est une chose de rêver à voix haute, mais cela en est une autre lorsque la réalité dépasse les rêves.
- Papa tu crois que nous avons des chances d'être sélectionnés ? Dit alors le garçon.
- Tu as écouté ce qu'il a dit ou non ! Intervient de nouveau la fille. Il vient à demi mot de dire oui.
- Effectivement, je pense que nous avons de bonnes chances, mais il doit y avoir des tas d'autres personnes ayant un profil similaire au nôtre : Lorsque j'étais encore militaire, nous avons effectué plusieurs longs séjours outre-mer. Chacun d'entre nous est lettré, en bonne santé et est de stature moyenne. Mais cela dépend aussi certainement d'autres critères que nous ne connaissons pas.
- Bon, Juste, tu n'as pas répondu à ma question : tu serais d'accord pour partir ou non ?
- Je ne suis pas tout seul à décider, vous avez aussi votre mot à dire.

Pour une fois, les enfants furent à l'unisson pour lâcher un "Ce serait génial !".
Lorène dit alors :

- Moi je serais partante aussi, tu sais comme j'aime les voyages. Bien que cela ne soit certainement pas aussi simple que pour un voyage, même prolongé, à quelques centaines voir millier de kilomètres, je suis favorable.
- Bon enfin, attendons de voir un peu comment les choses vont se présenter. Et comme dit un vieux dicton, ne mettons pas la charrue avant les bœufs.
- Et si on essayait de voir un peu ce que l'on peut glaner sur Internet. Après tout, papa, c'est ton métier de fouiller sur la toile.
- Je ne fouille pas, je cherche ! Enfin ce n'est pas une mauvaise idée, allons voir.

Sur ces mots, toute la petite famille se dirige vers le bureau où trônent plusieurs ordinateurs connectés en permanence sur le réseau mondial.

Juste, s'assied devant celui disposant du plus grand écran. Il réveille le PC d'un click de souris. Là un message clignotant l'averti qu'il a reçu plusieurs mails.

Le logiciel de messagerie électronique est rapidement lancé, effectivement chacun des sous-répertoires correspondants à chacun des membres de la famille apparaît en gras à l'écran. Le nombre de mails non lus pour chacun d'entre eux est également précisé, comme d'habitude c'est la demoiselle Granbois qui bat encore les records du plus grand nombre. Ce qui amène le fils à lui balancer un "Oh toi avec tes parlotes de gonzesses ! Toujours à s'envoyer des messages pour ne rien dire alors que tu as vu tes copines il y a à peine quelques heures !". Mais rapidement le père intervient pour éviter les sempiternelles chamailleries sur un sujet plus qu'éculé. Il pointe directement sur son répertoire et affiche les mails en souffrance à son adresse. Sept messages lui sont arrivés, mais rien qui ne lui paraît exceptionnel puisque les commandes de travaux sur Internet lui parvienne toujours ainsi. Il va pour fermer la messagerie quand sa fille intervient pour voir qui lui à écrit, car elle ne s'attendait pas à avoir autant de correspondance. Juste lui dit qu'elle peut aller voir sur son PC, car comme d'habitude il y a sûrement plus d'accusé réception ou d'avertissement d'envoi de cartes virtuelles que de courrier proprement dit ; Car elle et ses copines ont la manie de passer par des fournisseurs de service pour s'envoyer des cartes toutes faites ou presque, sur lesquelles il y a juste à inscrire quelques mots pour les personnaliser et signer. Mais elle insiste : "Je ne veux pas les lires, mais juste voir de qui cela vient !". Lorène fait un petit signe à son mari pour qu'il capitule rapidement. Elle sait que leur fille va leur seriner, durant plusieurs jours, qu'elle n'a jamais le droit de faire ce qu'elle veut, quant elle veux et comme elle veut. Finalement tout le monde a le droit de voir qui a écrit à la jeune fille, mais bien sûr uniquement qui a écrit, mais pas le contenu. Là, une chose frappe au premier coup d'œil, un message provient du bureau des Nations Unies de Paris. Lorène indique à son mari que lui aussi en avait une de même provenance, mais comme celui-ci à déjà eu affaire avec ce bureau pour des travaux de recherches sur la toile mondiale, cela ne l'avait pas choqué. Rapidement les deux autres comptes sont consultés, celui de la mère et du fils font montre du même expéditeur. Pour le moment aucun de ces quatre messages n'a été ouverts, tout le monde se regarde. Le chef de famille clique alors sur celui du compte en cours, celui de Brice. Et le message se révèle alors à tous.


Les mails

Date : mercredi 15 février 2012, 19H07A
De : Bureau ONU Paris (from UNSB Washington, United States)
Pour : brice.granbois@fibroptik.fr
-----------------------------------------------
Cher Monsieur Brice GRANBOIS,

Nous avons le plaisir de vous faire savoir que vous avez été présélectionné pour participer, si vous le désirez, à un voyage de deux ans.
Si vous n'avez pas été informé au préalable par les médias dudit voyage qui vous est proposé, merci de cliquer sur le lien en fin de cette correspondance.
Si vous savez de quoi il retourne, ne cliquez par sur le lien précité. Vous serez directement contacté à votre domicile par des membres de notre service.
Durant cette période de deux ans, vous aurez le statut d'étudiant en informatique. Il ne vous sera demandé aucune somme d'argent, toutefois une contrepartie vous sera dévolue. En effet, afin de permettre à la collectivité constituant la colonie Outre-Terre de prospérer, il vous sera demandé de consacrer un peu de votre temps à celle-ci.

Des informations complémentaires sont transmises de façon parallèle à vos correspondants légaux, en l'occurrence vos parents Monsieur et Madame Granbois.

Pour le cas où vous ne sauriez pas de quoi il retourne, merci de cliquer sur le lien ci-après, et il vous sera transmis en retour la retranscription intégrale de la communication en Mondovision ayant eu lieu ce jour à ce propos.
http://unbs.space.org/eur/fr/request.mdv/20120215.htm

Rapidement, Juste ouvre le courrier transmit à sa fille. Le message est similaire, si ce n'est que le statut proposé est : étudiant en histoire et archéologie moderne. Les deux mails des parents sont finalement ouverts. Le message est plus conséquent, mais strictement identique car il s'adresse à chaque fois aux deux parents.


Date : mercredi 15 février 2012, 19H07A
De : Bureau ONU Paris (from UNSB Washington, United States)
Pour : brice.granbois@fibroptik.fr
-----------------------------------------------
Chers Monsieur et Madame Juste et Lorène GRANBOIS,

Nous avons le plaisir de vous faire savoir que vous avez été présélectionnés pour participer, si vous le désirez, à un voyage de deux ans.
Si vous n'avez pas été informé au préalable par les médias dudit voyage qui vous est proposé, merci de cliquer sur le lien en fin de cette correspondance.
Si vous savez de quoi il retourne, ne cliquez par sur le lien précité. Vous serez directement contactés à votre domicile par des membres de notre service.
Il ne vous sera demandé aucune somme d'argent, toutefois une contrepartie vous sera dévolue.

Durant cette période de deux ans, vous aurez les statuts suivants :
- Monsieur Brice Granbois, chercheur au sein du service renseignements informatiques.
- Madame Lorène Granbois, puéricultrice au sein du service de pédiatrie.

Afin de vous permettre de prendre une décision concernant cette proposition de voyage spatial et de vie sur une planète éloignée de la Terre, nous vous communiquons les éléments suivants. Nous attirons votre attention sur le fait que ce message ne devra en aucun cas être divulgué en dehors d'un cercle restreint aux quatre membres de votre famille. Dans le cas avéré du non respect de votre part de cette obligation de discrétion, votre candidature ne pourra être retenue.


Règlement provisoire de la communauté Outre-Terre

* Tout colon devra respecter toutes formes de vies rencontrées, cela inclus bien sûr les autres colons. Il ne devra en aucun cas œuvrer au détriment de la sécurité de la colonie.


* Tout colon devra respecter, autant que faire se peut, le système écologique.


* Chaque membre de la colonie a droit au respect de sa personne, de ses origines, de sa race, et de ses croyances. Il s'engage à ne pas imposer ses idées et croyances à autrui.


* La notion d'argent est proscrite, elle est remplacée par une notion virtuelle de crédit temps, correspondant au temps consacré par chacun à la colonie. Ces crédits temps sont dénommés Créhour (égal à une heure de travail) et Crémin (égal à une minute de travail). Ils ont pour but de permettre à chacun de se procurer des biens autres que ceux nécessaires à l'existence (santé, alimentation, éducation, etc.). Aucune spéculation ne pourra être effectuée sur ces "monnaies virtuelles", celles n'ayant une valeur qu'au sein de la colonie. Tous les biens acquis au moyen de ces crédits demeureront la propriété de la communauté à l'issue du séjour.


* Tout colon adulte devra œuvrer vingt heures hebdomadaires au profit de la collectivité, dans le statut qui lui est proposé. Il pourra également effectuer quatre heures facultatives hebdomadaires de travaux d'intérêt commun en dehors de son statut (entretien des parties collectives, participation à la construction de nouvelles infrastructures, instruction des enfants de la colonie, etc.). Ces deux activités seront rémunérées en Créhour et Crémin. Il sera bien sûr loisible à toutes personnes d'effectuer un travail gracieux, au-delà du temps précité au paragraphe 04.


* Tout colon mineur devra assister à douze heures hebdomadaires d'enseignement général, et à huit heures dans le statut qui lui est proposé. Ces cours auront lieu pour partie en salle d'instruction commune et pour partie sur le réseau Intranet de la colonie. Il pourra également effectuer quatre heures facultatives hebdomadaires de travaux d'intérêt commun en dehors de son statut d'étudiant (entretien des parties collectives, participation à la construction de nouvelles infrastructures, etc.). Ces deux activités seront rémunérées en Créhour et Crémin. Il sera bien sûr loisible à toutes personnes d'effectuer un travail gracieux, au-delà du temps précité au paragraphe 04.


* Le Directoire de la colonie sera exercé par douze membres. Leur mandat est fixé pour une durée maximale de un an, non renouvelable. Les décisions émanant de cet organisme devront être approuvées par un collège majoritaire simple (un minimum de sept voies est nécessaire pour valider une décision). Les douze sièges seront répartis dans les catégories de colons suivantes :
- Scientifique : deux postes adultes, un masculin et un féminin.
- Éducation : deux postes adultes, un masculin et un féminin.
- Médecine : deux postes adultes, un masculin et un féminin.
- Force de Sécurité : deux postes adultes, un masculin et un féminin.
- Administration : deux postes adultes, un masculin et un féminin.
- Étudiant : deux postes étudiants (âge 16 à 18 ans), un masculin et un féminin.
Chacun de ces membres sera élu par ses pairs. Pour ce qui concerne les deux sièges d'étudiant, l'électorat sera constitué de tous les colons mineurs âgés de 12 à 18 ans.


* L'élection du Directoire ne sera pas précédée d'une campagne électorale. Les personnes volontaires pour occuper un de ses postes devront faire un simple acte de candidature, non accompagnée d'une justification de motivation ou d'une profession de foi. Les électeurs auront accès, sur le réseau Intranet, à une fiche signalétique individuelle des candidats. Celle-ci sera limitée à un état civil, une photographie, un descriptif des domaines de compétence dudit candidat (métier, instruction, passe-temps).


* Le Directoire sera assisté par un système informatique d'analyse intégrant toutes les données et statistiques sur la colonie. Ce système informatique, le GAC, pourra être assimilé en cas de nécessité à un treizième membre du Directoire ; Ceci afin de départager un vote pour lequel aucune majorité ne pourrait être dégagée.


* Durant le voyage initial et/ou retour des colons, les Nations Unies ne pourront être tenues pour responsables en cas d'événement occasionnant la disparition ou le décès d'un ou de plusieurs voyageurs. Durant le séjour Outre-Terre, les Nations Unies s'engagent à ne pas interférer avec Directoire de la Colonie. Les Nations Unies s'engagent également à prémunir la colonie de toutes interventions émanant des divers gouvernements et sociétés privées terrestres.



Conditions du voyage départ

Les délais quant au départ de cette mission, si vous l'acceptez et sous réserve des vérifications médicales qui s'imposent, sont de l'ordre de soixante-douze heures. La durée du voyage est d'environ un mois.

Les capacités en emport personnel pour chaque famille sont très limitées. Le volume des affaires personnelles est fixé à un maximum de un mètre cube et demi. Le poids maximum est limité à une tonne, incluant le poids des passagers. Cette limite ne tient pas compte de la charge utile embarquée dans votre cabine, charge qui vous permettra de subsister pendant une période de quarante-cinq jours.


Conseils pour la préparation du séjour Outre-Terre (en cas d'acceptation)

Commencez à réfléchir à ce que vous souhaiter emporter, en tenant compte des éléments suivants :

* Aucun mobilier ne pourra être emporté, sauf s'il représente un volume et une masse mineurs.


* Limitez les effets vestimentaires au strict nécessaire. Il est inutile de prévoir des vêtements encombrants et chauds, car ces besoins seront honorés durant le voyage et pourront l'être sur place.


* Privilégiez les accessoires culturels sur supports informatiques (tableaux, livres, enregistrements audiovisuels sur supports anciens, etc.). Il vous est cependant loisible d'emporter d'autre supports ayant une réelle valeur sentimentale.


* Ne pourront être emporté les éléments suivants : véhicules individuels (bicyclettes, motocyclette, etc.), appareils électriques ou électroniques ou audiovisuels encombrants ou lourds, et en règle générale tous appareils ou ustensiles encombrants ou lourds.


* Limitez les éléments de décor d'intérieur à ceux ayant une réelle valeur sentimentale.


* Limitez les cultures végétales à celles peu encombrante et aux variétés requérant un minimum de soins durant le voyage. Un contrôle sera effectué lors du chargement de vos affaires personnelles afin d'écarter les végétaux susceptibles d'occasionner une gène durant le voyage. Des conseils pourront également vous être fournis afin de vous permettre d'écarter vous-même les végétaux trop fragiles.


* Dans les dernières heures précédant le départ, il vous sera possible d'effectuer des acquisitions dans un commerce agréé par nos soins (sans contrepartie financière). Des renseignements complémentaires pourront vous être fournis par les personnels qui vous accompagneront dans vos préparatifs.


Organisation de votre départ éventuel

En l'absence de réaction de votre part à ce présent message durant les prochaines heures, nous organiserons une rencontre avec des personnels accrédités de nos services. Ceux-ci se présenteront à votre domicile dans la matinée du jeudi 16 février 2012.

Nous vous demandons de bien vouloir éviter de sortir de votre domicile jusqu'au passage de nos personnels, et également de ne pas envoyer vos enfants au lycée pour la période concernée.

Nous vous souhaitons une bonne soirée, respectueusement votre.

La décision

Après avoir lu le mail des Nations Unies, Juste Granbois en effectue quatre tirages papiers, ainsi qu'un de celles adressées à ses enfants. Il demande à chaque membre de sa famille de relire la missive avant de faire le moindre commentaire. Après plusieurs minutes de lecture silencieuse, Lorène rompt le silence et s'adresse à son mari.

- Juste, qu'en penses-tu ? Tu es toujours partant pour une balade dans les étoiles ?
- Ma foi c'est si joliment dit que je ne puis qu'acquiescer ! Plus sérieusement, je trouve qu'ils sont un peu plus explicites sur les conditions du voyage, mais ils sont toujours aussi laconiques sur le reste.
- C'est à dire ?
- Aucune information complémentaire sur nos Gentils Organisateurs Voyagistes Extra-Terrestres. Aucun élément sur ce qui a motivé notre présélection. Ce qui me chagrine le plus c'est que je n'arrive pas à croire à leur justification technique à cette précipitation. Soixante-douze heures pour se décider, et surtout se préparer, c'est peu.
- Oui, moi aussi je me pose cette question. Mais je me dis que ce sont des gens sérieux qui travaillent au profit de l'ONU. Ce n'est pas comme si une quelconque société de voyage était venue nous faire ce genre de proposition. Pour ce qui concerne les extra-terrestres, je pense que nous en saurons plus le moment venu. Et enfin je trouve que tu es modeste quand tu dis ne pas savoir ce qui les a conduit à porter leur choix sur notre famille. Tu oublies que tu as, à plusieurs reprises, honoré des contrats au profit de certains bureaux et services des Nations Unies. Tu en as également remplis d'autre au profit du CNES, de l'ESA et de la NASA.
- Quelques contrats réussis, qui d'ailleurs représente une infirme portion de mon travail au profit de multiples autres clients de par le Monde, ne justifie certainement pas cela.
- Oui, mais additionné à d'autre facteur, ceux notamment évoqué lors de l'émission spéciale de tout à l'heure, cela a peut être fait la différence avec d'autres familles potentielles.
- Comme toujours, tu veux avoir le dernier mot, n'est-ce pas ?
- Moi, mais non monsieur le modeste ! Bon alors, les enfants, parés à faire vos valises ?
- Heu oui ! Répond Maéva. Mais dites-moi, cela veut dire que nous ne pouvons même pas prévenir nos copains et nos copines ?
- Oui, reprend la mère. Pas pour le moment, et pas tant que nous n'aurons pas notre billet en poche. Mais il vous sera peut-être possible de les prévenir dès que nous aurons décollé ou juste avant le départ.
- Et pendant notre absence, renchéri Brice, tu penses que nous pourrons les contacter.
- Bien sûr, ainsi que les membres de notre famille, comme lorsque nous suivions ton père en outre-mer ou à l'étranger. Les délais seront sûrement plus longs entre chaque correspondance, c'est tout. D'autres questions ? Des objections ? Ou alors vous êtes toujours volontaires ?

Les trois intéressés décrétèrent à l'unanimité qu'ils étaient prêts à aller dans les étoiles. Bien que la soirée commençait à être bien entamée. Les Granbois commencèrent alors à faire l'inventaire de ce qu'ils aimeraient emporter.

FIN




Retour au sommaire