Les papillons et le naufragé
d'Enki le brave



Il existe en ces temps troublés une terre que bien peu connaissent. Une contrée retranchée où le temps s’abstrait, où les êtres qui peuplent cette terre raisonnent à l’unisson. Un endroit où le commun devient absolu, un lieu qui fustige l’insipide et qui distille les meilleures essences. Hymne au vrai, ce lieu est un sanctuaire pour les âmes égarées. C’est là où viennent ceux qui ne croient plus, ceux, qui pensent à tort, que la vie à un début et une fin ; ceux qui ont fait l’erreur de croire que l’âme sœur se trouve en un seul passage. Alors, tels des naufragés du cœur, amourachés et sanguinolents, ils viennent s’échouer de désespoir sur cette terre qu’ils croient la dernière. C’est seulement au moment où leur souffle s’atténue, où perle leur dernière larme et où leurs paupières se ferment à jamais, que surgit la gardienne de cette contrée. Hélénéos, sur son socle de lumière, rayonnante et majestueuse, apparaît devant l’égaré, lui tendant une main d’une immaculée blancheur, douce et nacrée, arborant un sourire que seule une mère peut présenter à son fils. Alors l’alchimie se produit, et le naufragé, guidé par les battements d’ailes des papillons, ressent pour la deuxième fois de son existence le chemin qui mène à elle. Hélénéos lui présente celle pour qui il est venu ici, et comme la première fois où il l’a rencontré, l’échoué s’inonde de sentiments, se noyant avec elle dans les tréfonds d’un océan d’amour, permettant le temps d’un naufrage à l’égaré de renouer avec son âme sœur. Et dans l’instant qui suit, il est ébloui par une aveuglante lumière blanche, et, hurlant comme celui que l’on sépare de sa moitié, n’a que le doux et apaisant sourire d’une mère pour le réconforter. Un nouveau cycle vient de commencer et l’échoué n’aura comme souvenirs que les battements d’ailes des papillons. Christophe est né le 3 avril 1974 et Chantal le pose délicatement sur sa poitrine. Patrick, fière et noué, pleure en regardant son fils. Ils viennent de donner naissance à un échoué qui revient une dernière fois, et qui sait, comme Hélénéos lui a promis, que ce passage sera le bon, celui où il retrouvera définitivement son âme sœur.


Retour au sommaire