Rouge
de Claude Prays



Jack avait demandé à Lanna, son écrivaine préférée de faire un travail sur le Rouge.
Jack était le manager de Lanna et il avait apprit par ses amis imprimeurs que le « Rouge Littératurien » serait à la mode en 2007, alors il avait chargé la meilleur, la plus doué et la plus passionnante de travaillé sur le sujet. Elle avait comme d'habitude essayé de discuter pendant des heures sur la taille, le style et même le thème qu'elle trouvait trop vague « Rouge quoi! Rouge force! Rouge sang! Rouge communiste! Croix Rouge! Rouge quoi ». Avait-elle hurlé et puis, renfrogné, elle était partis du bureau en claquant la porte.
Aadil, sortit du lycée assez tard ce soir la, il avait assisté au conseil de classe qui s'était plutôt mal passé se jour la, pas pour lui mais pour son copain Willi qui avait frôlé l'avertissement travail.
Le jeune ne souhaitant pas rentré tout de suite a la maison pour ne pas encore entendre ses parents se disputer, passa par le parc. Il s'installa sur le dossier d'un banc public vert horrible et alluma une cigarette.
Il aspira une bouché avant de la recraché, doucement, sans soufflé et, le vent venant de s'arrêter la fumé qui ressortit de sa bouche sembla lécher son visage puis ses cheveux, avant de se dispersé au dessus de sa tête. Il aspira une nouvelle bouché et entendit une respiration derrière lui, toute proche, Aadil se pétrifia. Il n'osait plus bouger. Il n'y avait plus un bruit, plus une voiture, plus un cri ni un criquet et plus du tout de vent, juste cette respiration. N'osant pas se retourné, doucement, Aadil descendit du banc et d'un coup, toujours sans se retourné il se mit a courir a tout rompre, il lui semblait que la chose le suivais, alors le jeune homme couru, couru, jusqu'à s'arracher les poumons, jusqu'à se que pris par l'effort se qui l'entourais ne se transforme en une image flou indéchiffrable. Puis jusqu'à ce qu'il s'écroule. Il n'était plus dans le parc, ni dans la ville, il était au milieu d'un immense plateau vert, le terrain ressemblais a l'image qu'il se faisait de la Mongolie, bien qu'il n'y soit jamais allé pour de vrai. Enfin, Aadil osa se retourner mais avant d'avoir pu voir son poursuivant il fut frappé d'un violent coup a la tête et s'effondra.
Lorsqu'il se réveilla il était toujours au milieu de cette plaine mais elle n'était plus verte mais Rouge. Aadil se leva, plus qu'intrigué, il se mit a marché en ligne qu'il pensait droite, sans aucun point plus haut que se sol Rouge pour se repéré, se n'étais pas si facile. Il ne savais pas vraiment pourquoi il marchait : si s'était pour rentré chez lui ou plus parce qu'il était intrigué par cette herbe Rouge, et cette terre Rouge. Lorsque le Soleil Rouge atteint son zénith le lycéen vit enfin un toit au loin, il y courra jusqu'à s'en approché et découvrit qu'ici les maisons aussi était Rouge. Du moins c'était se qu'il pensait. Une jeune femme sortit d'une de ses maisons et vous devinez de quelle couleur elle était. C'est alors que le délégué se demanda si ce n'était pas ses yeux qui avaient un problème. En le voyant la jeune fille blêmit. Puis elle accourus et le pris sous les épaules et en lui posant des questions. Mais Aadil répondit en lui posant une autre question, c'était trop important il devait savoir : « Est-ce que vous êtes Rouge ? »La fille le lâcha et le regarda dans les yeux avant de lui répondre que non. Elle lui dit autre chose mais il ne l'entendit pas. Il eu tout a coup envie de vomir et il vomit Rouge. C'était donc lui qui voyait tous Rouge, il avait du prendre un très mauvais coup, sur le plateau, peut être ne reverrai plus jamais avec les vraies couleurs. Il revint à lui et passa l'après midi dans le lit de la fille qui lui raconta tout de la légende de l'homme qui voyait rouge, qui reviendrais sur leur terre chaque fois qu'il dormirais sur la sienne pour sauver le peuple des mages, sorcières et autres démons qui faisait voir Rouge au paysans. Puis il s'endormit, du moins il se réveilla dans le parc a la lumière matinale du soleil jaune. 7H00, déjà l'heure de se rendre au Lycée, il avait du être plus fatigué qu'il ne l'imaginait... A votre avis, est-ce qu'il retourna sur l'autre monde la nuit suivante? Seul Mars le dieu de la guerre pourrais nous dire si il est près a se qui l'attend!!!
Jack avait demandé a Lanna, son écrivaine préféré de faire un travail sur le Rouge.
Et elle l'avais réalisé même si il était médiocre elle en était contente, se serait son premier écrit montré au publique.



Retour au sommaire